July 2, 2018 / 9:47 PM / 3 months ago

PwC condamné à verser $625,3 mlns pour la faillite de Colonial

NEW YORK, 2 juillet (Reuters) - La justice fédérale américaine a condamné lundi le cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC) à verser 625,3 millions de dollars (537,3 millions d’euros) d’indemnités à l’organisme de garantie des dépôts aux Etats-Unis pour ne pas avoir découvert la fraude d’un de ses clients ayant entraîné l’une des plus importantes faillites bancaires durant la crise financière.

Pour la juge Barbara Rothstein, la négligence de PwC est, de manière plus probable, la cause immédiate du préjudice subi par la Federal Deposit Insurance Corp (FDIC) avec la faillite en août 2009 de Colonial Bank, qui fit autrefois partie des 25 plus grands établissements bancaires des Etats-Unis.

La juge reproche au cabinet d’audit de ne pas avoir découvert une fraude courant sur plusieurs années entre Colonial Bank, sa cliente, et Taylor, Bean & Whitaker, qui fut le 12e prêteur immobilier des Etats-Unis.

Taylor Bean a aussi fait faillite en août 2009 et son ancien président Lee Farkas purge une peine de 30 ans de prison après sa condamnation pour fraude en 2011.

D’après la FDIC, la fraude a débuté en 2002 lorsque Taylor Bean a commencé à rencontrer des difficultés financières et que Colonial, à la demande de Lee Farkas, s’est mis à manipuler ses comptes pour les masquer.

PwC a exprimé l’intention de faire appel du jugement rendu lundi.

La FDIC a refusé de s’exprimer en raison d’éventuels recours. (Jonathan Stampel Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below