June 26, 2018 / 2:59 PM / 3 months ago

LEAD 1-JCDecaux signe une acquisition record pour grandir en Australie

* JCDecaux met la main sur APN Outdoor, numéro deux en Australie

* Le français avait amélioré son offre de 2,8% à E714 mlns

* Boom du M&A dans le secteur de la publicité en Australie

* Les autorités de la concurrence vont examiner l’opération (Actualisé avec cours et commentaire)

par Tom Westbrook et Richard Lough

SYDNEY/PARIS, 26 juin (Reuters) - Le français JCDecaux a mis 1,12 milliard de dollars australiens (714 millions d’euros) sur la table pour prendre le contrôle du groupe australien de communication extérieure APN Outdoor , signant sa plus grosse acquisition sur un marché en pleine consolidation.

Le groupe français, numéro un mondial du secteur, est en passe de jouer les premiers rôles sur le septième marché publicitaire mondial où la rapide croissance des panneaux publicitaires numériques suscite les convoitises. La transaction, qui doit encore recevoir le feu vert des actionnaires et des autorités de la concurrence, est la plus importante conclue à ce jour par le groupe familial depuis sa mise en Bourse en 2001.

“Cette acquisition renforcera la capacité de JCDecaux à fournir une offre très attractive sur le marché australien où la communication extérieure représente désormais 6% des investissements publicitaires, dont près de la moitié en digital”, déclare Jean-François Decaux, co-directeur général de l’entreprise française, cité dans un communiqué.

Le français, qui s’est implanté dans le pays depuis 2000 à la faveur du gain du contrat de mobilier urbain de la ville de Sydney, fait valoir que l’opération permettra de réunir deux groupes aux actifs complémentaires.

APN Outdoor est présent sur les segments de l’affichage de panneaux publicitaires et de la publicité dans les lieux de transport tandis que JCDecaux détient principalement des actifs de mobilier urbain.

Pour l’emporter, le groupe français a proposé un prix de 6,70 dollars australiens par action APN, soit une offre relevée de 2,8% par rapport à la proposition initiale qu’il avait formulée sur le numéro deux du secteur en Australie.

Cette première offre avait été fraîchement accueillie par APN Outdoor, qui avait même relevé vendredi sa propre offre sur Adshel, la division panneaux publicitaires pour arrêts de bus de HTE, alors que JCDecaux avait fait de l’abandon de ce projet d’achat l’une des conditions de sa proposition.

Les choses se sont clarifiées lundi quand Ooh!Media , le numéro un australien, a mis la main sur Adshel à la faveur d’une surenchère.

MARCHÉ LUCRATIF

“L’offre de JCDecaux est une transaction attractive, tout en numéraire. Le conseil est parvenu à l’unanimité à la conclusion que l’offre représente une transaction convaincante pour les actionnaires d’APN Outdoor”, a souligné le président d’APN, Doug Flynn, dans un communiqué.

Les quatre sociétés contrôlent 7% du lucratif marché de la publicité extérieure en Australie qui pèse quelque 900 millions de dollars australiens.

Ooh!Media est le numéro un, devant APN Outdoor, JCDecaux et HTE, selon un rapport datant du mois de février du cabinet de recherche IBISWorld.

Les autorités de la concurrence australiennes ont bloqué l’an dernier un projet de fusion entre APN et Ooh!Media qui aurait donné naissance à un nouveau numéro un avoisinant 50% de parts de marché.

La conjugaison des actifs de JCDecaux et APN ne devrait pas dépasser le seuil de 40% regardé par les autorités de concurrence australiennes, estiment plusieurs analystes.

JCDecaux, qui n’avait pas caché son ambition de réaliser des acquisitions grâce à sa confortable situation financière, estime que la transaction devrait se conclure avant la fin de cette année.

“Nous jugeons l’opération positive pour le groupe car JCDecaux tend à avoir de meilleurs retours sur des marchés davantage consolidés et la transaction devrait avoir un impact largement positif”, estiment dans une note les analystes de Liberum, à l’achat sur la valeur.

Le titre APN Outdoor a clôturé en hausse de 0,31% à 6,42 dollars, en-dessous du prix proposé par JCDecaux, la valeur ayant, grâce aux marques d’intérêt du français, augmenté de plus de 30% depuis le début de 2018 après deux années de baisse. JCDecaux de son côté gagnait 1,46% à 29,26 euros en fin de séance à la Bourse de Paris.

Goldman Sachs et Herbert Smith Freehills sont intervenus en tant que conseils financier et juridique dans le cadre de la transaction. (Benoit Van Overstraeten et Gwénaëlle Barzic pour le service français, édité par Gilles Guillaume)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below