June 26, 2018 / 7:03 AM / in 6 months

Elior-Un plan de croissance, pour conjurer les profit warnings

* Nouveau plan à trois ans

* Le groupe riposte après plusieurs avertissements sur les résultats

* Il vise un cash-flow cumulé de €750 millions

* Le titre perd 2,3%, plus forte baisse du SBF 120

par Dominique Vidalon

PARIS, 26 juin (Reuters) - Elior, le troisième groupe européen de restauration collective, a présenté mardi un nouveau plan stratégique visant à améliorer sa croissance, ses résultats et son cash flow au cours de la période allant jusqu’à 2021.

Le groupe, concurrent de Sodexo et de Compass , a lancé trois “profit warnings” depuis novembre. Il vise désormais une croissance organique annuelle moyenne supérieure à 3% et une croissance de l’Ebita ajusté deux fois supérieure à celle de la croissance organique.

Ces objectifs se comparent à une croissance organique proche de 3% et une marge d’Ebita ajusté de 4,3% à 4,6% pour l’exercice 2017-18 clos le 30 septembre.

Elior souligne que ce plan, qui, prévient-il, ne se déroulera pas “de façon linéaire”, visé également un free cash flow opérationnel (FCF) cumulé de 750 millions d’euros.

“La première année conduira à une stabilisation de la marge d’Ebita et des investissements. Au cours des deuxième et troisième années, le levier opérationnel et la réduction des investissements produiront progressivement leurs effets sur la marge d’Ebita, la génération de free cash flow opérationnel et la conversion de cash”, précise-t-il.

Le FCF sera consacré aux acquisitions aux États-Unis, au désendettement et au retour de cash aux actionnaires.

LE TITRE PÉNALISÉ PAR LES “PROFIT WARNINGS”

Ce plan est lancé au moment où le titre est à la traîne après les trois avertissements lancés depuis novembre 2017, imputés notamment aux coûts de démarrage de nouveaux contrats.

Elior, comme ses concurrents, est confronté à un environnement difficile en Europe.

Sodexo a lui-même révisé à la baisse ses prévisions de chiffre d’affaires et de marge en mars alors que Compass, le numéro un mondial du secteur, avait fait état de chiffres semestriels inférieurs aux attentes.

Le titre Elior, qui a perdu près de 18% depuis le début de l’année (-20,7% en 2017), perd 2,26% à 13,81 euros à 9h03, accusant la plus forte baisse de l’indice SBF 120 (+0,35%).

“L’objectif de croissance organique supérieure à 3% reste ambitieux. Rappelons que le groupe affichait une croissance organique à peine supérieure à 3% sur ces trois dernières années en étant agressif sur les appels d’offres en Restauration collective amenant aux différents profits warning…”, observe Louis Capital Market dans une note, pour qui les objectifs affichés sont très largement intégrés par le consensus.

Le groupe, dont la dette nette a atteint 1,8 milliard d’euros à fin mars après une série d’acquisitions, a confirmé qu’il comptait maintenir ses investissements dans une enveloppe de 300 millions d’euros en 2017/2018.

Le communiqué : bit.ly/2lBxQg4

Avec Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below