June 19, 2018 / 3:24 PM / 5 months ago

France-Le groupe Bristol-Myers Squibb pourrait céder Upsa

PARIS/BORDEAUX, 19 juin (Reuters) - Le groupe pharmaceutique américain Bristol-Myers Squibb (BMS) a annoncé mardi lors d’un comité central d’entreprise qu’il pourrait se séparer de son activité de santé grand public Upsa qui emploie en France 1.500 personnes, dont 1.300 dans le Lot-et-Garonne, selon un communiqué du groupe.

Bristol-Myers Squibb va entreprendre “une revue stratégique d’Upsa” qui “permettra d’évaluer le potentiel ainsi que les opportunités de croissance”.

“Selon les conclusions, Bristol-Myers Squibb pourrait se séparer des activités d’Upsa par le biais d’une vente ou décider de conserver et de développer l’activité. Il n’est en aucun cas envisagé, à l’issue du processus, de mettre fin aux activités d’Upsa. Cette revue n’aura pas d’impact sur les activités actuelles d’Upsa et devrait se terminer avant la fin de l’année 2018”, indique le communiqué.

Le groupe précise qu’Upsa est une société “solide et dynamique”, qui occupe une place de leader sur plusieurs segments de la médication familiale présente dans 60 pays “principalement en Europe, dont Bristol-Myers Squibb souhaite maximiser le potentiel de croissance”.

Les laboratoires Upsa ont été créés à Agen en 1935. Ils ont été intégrés au groupe Bristol-Myers Squibb en 1994. Depuis 80 ans, Upsa a développé une forte expertise dans la douleur, l’état grippal, la vitalité, la digestion et la qualité du sommeil.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below