June 18, 2018 / 8:42 AM / 5 months ago

LEAD 2-Le patron des inspecteurs du guide Michelin s'en va

* Michael Ellis était en poste depuis 2011

* Il a piloté l’internationalisation du célèbre guide rouge

* Il devient “Chief Culinary Officer” du groupe hôtelier Jumeirah (Actualisé avec communiqué de Jumeirah Hotels, précisions)

par Gilles Guillaume

PARIS, 18 juin (Reuters) - Michelin a annoncé lundi le départ de Michael Ellis, directeur international de son célèbre guide gastronomique, dont il a piloté sept ans durant l’internationalisation.

Ce franco-américain de 59 ans, patron des très redoutés inspecteurs faiseurs d’étoiles, aura porté de 23 à 30 pays le périmètre mondiale du guide. Il quittera le spécialiste clermontois du pneumatique le 14 septembre prochain pour rejoindre le groupe hôtelier de Dubaï, Jumeirah.

Celui-ci a annoncé de son côté que Michael Ellis serait nommé au poste nouvellement créé de “Chief Culinary Officer” (président de la Gastronomie) afin de développer de nouveaux concepts de restauration.

“Nous voulons faire de la gastronomie le différenciateur majeur de notre identité vis-à-vis de l’industrie hôtelière de luxe”, a expliqué José Silva, PDG de Jumeirah Hotels & Resorts, cité dans un communiqué.

Le groupe Michelin a précisé de son côté que son successeur serait nommé “prochainement”. Si intérim il y a, il sera assuré par le directeur des activités gastronomiques et touristiques de Michelin, Alexandre Taisne, en plus de ses fonctions actuelles, a précisé une porte-parole.

Comme à sa création 118 ans plus tôt, aux balbutiements de l’automobile, le guide Michelin se veut aujourd’hui un outil pour accompagner au mieux l’évolution des modes de consommation en matière de restauration et de loisirs.

Edité à 35.000 exemplaires, le premier livre rouge était à l’origine distribué gratuitement et regroupait des informations pratiques pour les pionniers de l’automobile - premiers itinéraires balisés pour les voitures, garages, hôtels et stations service.

L’ouvrage compte aujourd’hui pas moins de 31 éditions - 32 la semaine prochaine avec l’arrivée de l’édition de Guangzhou, 4e édition chinoise.

Mais la concurrence est bien plus rude qu’en 1900 avec l’explosion du digital et des comparateurs en ligne. Pour y faire face, Michelin entend moderniser et rajeunir son offre - l’activité guides et cartes routières fait désormais partie de la nouvelle branche “Expériences de mobilité” - et jouer la carte de la sélectivité et du haut de gamme pour se démarquer de ses très nombreux rivaux.

Le groupe veut tripler le chiffre d’affaires de cette nouvelle branche entre 2016 et 2020 grâce à la croissance organique mais aussi à des acquisitions. Michelin a ainsi racheté en 2016 le britannique “Bookatable”, leader européen de la réservation de restaurants en ligne, et pris en 2017 une participation de 40% dans les guides “Robert Parker Wine Advocate” et “Fooding”. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below