June 15, 2018 / 12:19 AM / 4 months ago

La Chine donne son feu vert à la fusion Qualcomm-NXP - presse

15 juin (Reuters) - L’autorité chinoise de régulation a donné son feu vert au projet d’acquisition de NXP Semiconductors par Qualcomm pour un montant de 44 milliards de dollars (37,5 milliards d’euros), rapporte vendredi le South China Morning Post en citant des sources au fait du dossier.

La décision, dernier obstacle à la fusion entre Qualcomm et NXP, intervient après des mois de tensions entre Washington et Pékin, alimentées notamment par les sanctions imposées par les Etats-Unis à l’équipementier de télécommunications chinois ZTE .

Le secrétaire au Commerce Wilbur Ross a annoncé il y a une semaine que le gouvernement américain avait finalement conclu un accord avec ZTE levant l’interdiction signifiée aux entreprises américaines de vendre des produits à l’équipementier chinois et permettant à ce dernier de reprendre le cours normal de ses activités.

La fusion Qualcomm-NXP avait déjà été autorisée par huit des neuf régulateurs internationaux concernés, seule la Chine manquant à l’appel.

Après la décision de l’administration publique de la réglementation des marchés (SAMR), dépendant du ministère chinois du Commerce, plus rien ne s’oppose selon le South China Morning Post à ce que l’OPA lancée en octobre 2016 par le fabricant américain de puces aille à son terme.

Qualcomm n’était pas immédiatement joignable pour réagir à cette information.

Nikhil Subba à Bangalore Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below