June 14, 2018 / 7:08 AM / 4 months ago

Pékin laisse ses taux inchangés face aux incertitudes économiques

SHANGHAI, 14 juin (Reuters) - La banque centrale chinoise a laissé ses principaux taux d’intérêt à court terme inchangés jeudi, contrairement aux attentes du marché, au lendemain de la deuxième hausse de taux de la Réserve fédérale américaine depuis le début de l’année.

Le statu quo adopté par la Banque populaire de Chine (BPC) reflète l’incertitude concernant les perspectives économiques, alors que responsables de la politique monétaire tentent de s’adapter à une situation de tensions commerciales avec les Etats-Unis et de répression sur l’endettement dans le pays.

Donald Trump va s’entretenir ce jeudi avec ses principaux conseillers en matière de commerce, réunion pendant laquelle il pourrait décider d’activer les nouveaux droits de douane qu’il a menacé d’imposer aux importations chinoises.

La banque centrale chinoise a annoncé jeudi avoir laissé inchangé, à 2,55%, le taux de ses opérations à réméré à sept jours, des opérations de prises en pension inversées destinées à contrôler la liquidité dans le système bancaire.

Les analystes s’attendaient à ce que la BPC suive la hausse des taux de la Fed, comme elle avait l’intention de le faire, afin de préserver la stabilité de l’écart entre les rendements américains et chinois et de réduire ainsi le risque de sorties de capitaux, ce qui pourrait exercer une pression sur le yuan.

“Mais maintenant il semble que la BPC n’ait plus besoin de stabiliser la devise”, a souligné Ken Cheung, responsable de la stratégie sur les devises asiatiques chez Mizuho Bank.

Le yuan s’est raffermi de 1,7% face au dollar depuis le début de l’année, après avoir gagné 6,8% en 2017.

“Les indicateurs économiques du mois de mai ont reflété une faiblesse de l’économie. Je pense qu’ils ont choisi de ne pas relever les taux d’intérêt pour le moment afin de préserver la dynamique de croissance économique”, ajoute Ken Cheung.

La production industrielle chinoise a progressé de 6,8% en mai sur un an, un peu moins qu’attendu, tandis que la croissance des investissements en actifs fixes a ralenti beaucoup plus nettement que prévu, à 6,1% pendant les cinq premiers mois de l’année, selon des données officielles publiées jeudi.

De même, les ventes de détail en Chine ont augmenté de 8,5% en mai, leur rythme le plus faible depuis juin 2003, alors que les économistes attendaient une hausse de 9,6%.

La Fed a relevé d’un quart de point l’objectif des “fed funds” pour la deuxième fois de l’année, sans surprise, et a dit prévoir deux autres hausses de taux cette année.

En mars, la Chine avait modestement relevé ses taux après un relèvement de la Fed pour marquer symboliquement sa volonté de surveiller les tendances du marché mondial. (Winni Zhou et John Ruwitch, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below