June 11, 2018 / 9:13 AM / 2 months ago

LEAD 1-Pas de solution en vue au différend commercial avec Trump-Altmaier

(Actualisé avec précisions, contexte)

BERLIN, 11 juin (Reuters) - L’Allemagne ne voit pas de solution immédiate au différend commercial entre les Etats-Unis et l’Union européenne et les pays de l’UE doivent se montrés résolus après la décision de Donald Trump de taxer l’aluminium et l’acier en provenance de l’UE, a déclaré lundi le ministre allemand de l’Economie.

Le président américain a stupéfié ses alliés dimanche en annonçant qu’il se désolidarisait du communiqué commun approuvé à grand peine par les dirigeants du G7 au Canada. Cette déclaration mentionnait la nécessité d’un “commerce libre, juste et mutuellement bénéfique” pour les signataires et soulignait l’importance de lutter contre le protectionnisme.

“Il est important que les Européens agissent de manière résolue”, a déclaré le ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier, à la radio publique Deutschlandfunk. “Pour le moment, il semble qu’aucune solution ne soit en vue, du moins pas à court terme.”

“Nous sommes prêts à discuter des déséquilibres commerciaux. Nous sommes prêts à nous pencher sur des arguments factuels, mais nous pensons que cela doit se passer entre amis et partenaires et non pas à travers une confrontation”, a-t-il ajouté.

“Nous n’avons pas fait de progrès ces derniers jours, (...) mais plutôt une régression”, a dit le ministre.

Il a déclaré que le sommet des dirigeants du G7 avait produit des “échecs”, ajoutant que de nouveaux droits de douane par l’administration Trump nuiraient non seulement à ses alliés, mais aussi à l’économie américaine.

La chancelière allemande Angela Merkel a dit regretter dimanche la volte-face de Donald Trump au Québec, et a annoncé que l’Union européenne allait elle aussi réagir à l’instauration de droits de douane pour l’acier et l’aluminium importés aux Etats-Unis.

Angela Merkel doit s’entretenir lundi avec la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, le directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) Roberto Azevedo, le secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) Angel Gurria et le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. (Gernot Heller; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below