June 11, 2018 / 8:27 AM / 2 months ago

BOURSE-Bolloré en net repli, HSBC intègre une décote d'image

PARIS, 11 juin (Reuters) - Bolloré accuse l’une des plus fortes baisses du SBF 120 lundi matin en Bourse de Paris après l’abaissement de la recommandation de HSBC, qui a réduit son objectif de cours pour prendre en compte les multiples difficultés du groupe et la dégradation du sentiment de marché à son égard.

Le titre perd 1,35% à 4,10 euros vers 10h26 alors que le SBF 120 progresse de 0,26%. Il a perdu jusqu’à 4,4% en tout début de séance.

HSBC a ramené sa recommandation sur la valeur à “conserver” contre “acheter” et abaissé son objectif à 4,0 euros, contre 4,90 euros auparavant.

“Le sentiment général se dégrade”, constate la banque britannique en notant que “le groupe Bolloré et M. Vincent Bolloré lui-même ont été un sujet récurrent dans la presse française ces derniers mois”, avant d’énumérer les multiples défis et difficultés auxquels ils sont confrontés, des revers subis en Italie à la perte des droits de diffusion de la Ligue 1 de football par Canal+ en passant par les enquêtes judiciaires sur les activités africaines et les difficultés d’Autolib à Paris.

Au-delà du sentiment de marché, HSBC estime que les activités de Bolloré sont aussi affectées par “le besoin accru de transparence et d’information en France et dans un certain nombre de pays” ainsi que par la montée de la concurrence - notamment asiatique - en Afrique, qui génère les deux tiers de l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) du groupe.

“La principale question, désormais, est de savoir si Bolloré peut ou non rester compétitif en Afrique face à ses nouveaux concurrents tout en restant visé par la presse comme par l’enquête judiciaire en cours”, ajoutent les analystes de la banque.

Jugeant que le calcul de l’actif net réévalué (ANR) reste la meilleure méthode de valorisation au vu de la variété des actifs et des métiers du groupe, ils estiment l’ANR à 5,80 euros par action, contre 6,20 euros auparavant.

Mais ils appliquent désormais à cette estimation une décote de 35%, contre 25% jusqu’à présent, “pour prendre en compte le sentiment plus négatif autour du groupe Bolloré”.

Leur estimation intègre la participation dans Vivendi (21,1%) à sa valeur de marché, même si le groupe consolide à 100% les résultats du groupe de médias.

Bolloré a annoncé mi-mai, à l’occasion de la publication de son chiffre d’affaires trimestriel, avoir porté sa participation dans Vivendi à environ 24%.

HSBC, qui a une recommandation à “conserver” sur Vivendi, note par ailleurs une “forte corrélation” entre les cours des deux groupes.

En Bourse, Bolloré accuse un repli de 11% depuis le début de l’année et de 16% par rapport au plus haut de plus de deux ans touché le 9 janvier à 4,80 euros. Le titre avait progressé de 35,2% l’année dernière.

De son côté, Vivendi recule de 3,35% depuis le début de l’année, après une progression de 24,2% en 2017. (Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below