May 11, 2018 / 1:39 PM / 10 days ago

Algérie-Total investit €1,2 md avec Sonatrach dans la pétrochimie

PARIS, 11 mai (Reuters) - Total a annoncé vendredi un investissement de 1,4 milliard de dollars (1,2 milliard d’euros) avec l’algérien Sonatrach dans un projet pétrochimique à Arzew, en Algérie, afin de profiter de la hausse de la demande mondiale de plastiques.

Le groupe pétrolier français précise dans un communiqué que Sonatrach et Total, qui détiennent respectivement 51% et 49% du projet, lanceront les études d’ingénierie cet été, sous réserve de l’approbation des autorités algériennes compétentes.

Le projet comprend une usine de déshydrogénation de propane (PDH) et une unité de production de polypropylène (PP) d’une capacité de 550.000 tonnes par an.

L’idée est de valoriser le propane disponible localement en grande quantité en le transformant en polypropylène, un plastique dont la demande est en très forte croissance, précise Total.

La production sera destinée en priorité au marché domestique et méditerranéen, Total étant en charge de la commercialisation du reste de la production sur l’Europe.

“Ce projet, dédié spécifiquement à la production de polypropylène, complète nos autres projets récemment annoncés aux États-Unis, au Moyen-Orient et en Asie essentiellement orientés vers le polyéthylène”, explique Patrick Pouyanné, PDG de Total.

Total a annoncé en février la création d’une coentreprise dans la pétrochimie aux États-Unis avec Borealis et Nova Chemicals.

Hanwha Total Petrochemical, coentreprise à parité entre Total et le coréen Hanwha, ont annoncé par ailleurs en décembre 2017 un investissement de 331 millions de dollars (277 millions d’euros) afin de poursuivre le développement de sa plateforme intégrée raffinage-pétrochimie de Daesan, située en Corée du Sud.

Patrick Pouyanné a dit début avril que le groupe français comptait étendre sa coentreprise dans le raffinage avec l’entreprise publique saoudienne Saudi Aramco. Des sources proches du dossier ont prêté aux deux groupes l’intention de signer un accord portant sur l’extension de leur plate-forme commune de raffinage et de pétrochimie située à Jubail.

Total a également annoncé en novembre 2017 le projet d’acquisition du portefeuille d’actifs amont de gaz naturel liquéfié (GNL) d’Engie et 4,6 millions de tonnes par an proviendront de contrats d’approvisionnement avec Sonatrach une fois la transaction clôturée.

Le groupe français, qui est présent dans l’exploration-production en Algérie depuis 1952, a produit l’an passé 15.000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) qui provenaient intégralement du champ de gaz et de condensats de Tin Fouyé Tabankort (TFT) dont le groupe détient actuellement 35%.

Le communiqué de Total: bit.ly/2IbfwnG

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below