May 11, 2018 / 1:13 PM / in 4 months

LEAD 1-Air France-KLM rebondit en Bourse malgré la baisse du trafic

(Actualisé avec cours, analyste, précisions)

PARIS, 11 mai (Reuters) - Air France-KLM rebondit nettement Bourse vendredi, les investisseurs s’appuyant sur des éléments positifs dans les chiffres mensuels du trafic pour revenir sur le titre qui a baissé durant six séances d’affilée notamment à la suite de démission de son PDG sur fond de crise sociale à Air France.

Le groupe franco-néerlandais s’adjuge 6,69% à 7,532 euros vers 15h10, menant de loin les hausses de l’indice SBF 120 (-0,21%). Mais l’action reste cependant en baisse de 45% depuis le début de l’année à comparer à une hausse de 4% de l’indice dans le même temps.

Air France-KLM a annoncé vendredi une baisse de 2,6% de son trafic en avril, pâtissant de huit jours de grève à Air France pour réclamer des augmentations de salaires. Le groupe a transporté le mois dernier 8,2 millions de passagers, en recul de 2,5%, avec une baisse de 8,7% chez Air France non compensée par une hausse de 5,2% chez KLM.

En revanche, la recette unitaire hors change ressort en légère hausse en rythme annuel et le coefficient d’occupation des avions a augmenté de 0,4 point à 88,1% en avril, soit une hausse de 1,3 point sur la période janvier-avril après un début d’année favorable.

“L’un dans l’autre, beaucoup de distorsions (liées notamment à la précocité du week-end de Pâques cette année, NLDR) et ces chiffres paraissent sans grand intérêt par rapport à la démission du PDG et au conflit social en cours chez Air France”, souligne dans une note Gerald Khoo, analyste chez Liberum.

Air France a totalisé 15 jours de grève du 22 février au 8 mai, pour un coût estimé à près de 400 millions d’euros.

L’échec d’une consultation de tous les salariés sur un projet d’accord rejeté par l’intersyndicale a conduit Jean-Marc Janaillac à démissionner vendredi dernier de ses fonctions de PDG d’Air France-KLM et de président d’Air France.

Le conseil d’administration d’Air France-KLM doit se réunir mardi prochain, jour de l’assemblée générale annuelle du groupe, pour nommer une gouvernance de transition afin de succéder à Jean-Marc Janaillac, qui sera resté moins de deux ans à son poste.

L’intersyndicale, qui compte dix organisations représentant toutes les catégories de personnel, n’a pas lancé de nouveau préavis de grève, demandant plutôt une réouverture des négociations avec la direction.

Le communiqué du trafic: bit.ly/2wvyvrN (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below