May 11, 2018 / 9:18 AM / 7 months ago

Hyundai Motor-Elliott votera contre le plan de restructuration

SEOUL, 11 mai (Reuters) - Le fonds activiste américain Elliott Management a déclaré qu’il voterait contre le plan de restructuration de Hyundai Motor Group et a exhorté les autres actionnaires à rejeter la proposition de réforme du deuxième conglomérat sud-coréen.

Réagissant aux propos d’Elliott, un dirigeant de Hyundai Motor a dit que les modalités de la proposition visant à simplifier la structure complexe d’actionnariat du constructeur automobile n’allaient pas être modifiée et qu’il avait promis des rendements plus élevés aux actionnaires.

“Elliott est l’une des nombreuses personnes qui expriment leur opinion”, a déclaré à la presse Cheong Jin-haeng, président de Hyundai Motor Group, en marge d’un événement dans le secteur.

Des mesures visant à doper la rémunération des actionnaires seront mises en place au terme d’une réunion prévue le 29 mai, au cours de laquelle les actionnaires seront appelés à se prononcer sur la restructuration, a-t-il ajouté.

Dans un communiqué publié jeudi, Elliott a déclaré que le plan de restructuration était “basé sur des hypothèses erronées” et que les “mesures symboliques” du conglomérat pour racheter et annuler des actions étaient insuffisantes pour obtenir une valeur équitable pour les investisseurs.

“Des mesures plus importantes sont nécessaires pour faire face aux problèmes dont le groupe souffre depuis longtemps, qui ont conduit à une décote importante en termes de valorisation et à une sous-performance chez Hyundai Mobis, Hyundai Motor et Kia”, a déclaré Elliott.

Dans le cadre de ce plan, le fabricant de pièces automobiles Hyundai Mobis va scinder ses activités locales de modules et de pièces après-vente et les fusionner avec Hyundai Glovis , une société de logistique.

Elliott affirme détenir plus de 1,5% des actions ordinaires de Hyundai Mobis. Le président de Hyundai Motor, Chung Mong-koo, et les sociétés affiliées du groupe détiennent au total 30% de Mobis, qui soumettra au vote de ses actionnaires le projet de scission. Le fonds public sud-coréen National Pension Service détient une participation de près de 10% dans Hyundai Mobis.

Elliott, qui a annoncé détenir plus d’un milliard de dollars d’actions dans trois filiales de Hyundai Motor, avait appelé le groupe à adopter une stratégie de société holding et à nommer davantage d’administrateurs indépendants au conseil. (Joyce Lee et Heekyong Yang, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below