May 9, 2018 / 5:16 PM / 3 months ago

La politique commerciale pourrait freiner l'investissement-Bostic (Fed)

SAVANNAH, Etats-Unis, 9 mai (Reuters) - L’incertitude liée à la politique commerciale de Donald Trump représente le “risque le plus évident” auquel est confrontée l’économie américaine et elle pourrait inciter les entreprises à freiner leurs investissements, a déclaré mercredi Raphael Bostic, président de l’antenne de la Réserve fédérale à Atlanta.

Il s’agit de l’une des critiques les plus virulentes émises par un responsable de la Fed contre la politique commerciale du président américain, qui menace de nombreux pays, en particulier la Chine, de droits de douanes variés.

Raphael Bostic a déclaré que, dans ses conversations avec des entrepreneurs de sa région, ces derniers évoquaient la possibilité que les risques commerciaux freinent des décisions d’investissements qui étaient au contraire censés être accélérées par la récente baisse de l’impôt sur les sociétés aux Etats-Unis.

“L’optimisme débordant du début d’année au sujet de la politique fiscale a désormais été quasiment complètement remplacé par l’incertitude concernant les projets de droits de douane et la possibilité d’une guerre commerciale”, a dit Raphael Bostic. “Cela me donne l’impression que, pour le moment, de nombreuses entreprises pourraient réagir à cette incertitude accrue en se mettant à l’écart en ce qui concerne de nouveaux projets de dépenses d’investissement.”

Il a aussi jugé que les consommateurs ne semblaient pas augmenter leurs dépenses de manière spectaculaire malgré la baisse de l’impôt sur le revenu.

Raphael Bostic estime toujours que l’économie américaine va continuer pour l’instant à afficher une croissance supérieure à son potentiel. Il s’est récemment prononcé en faveur de deux nouvelles hausses de taux cette année.

L’inflation est proche de l’objectif de la Fed et le marché du travail est tendu mais pas “en surchauffe”, a-t-il dit.

L’inflation pourrait prochainement être supérieure “pendant un moment” à cet objectif de 2% mais il a jugé que cela ne constituait pas un problème urgent après une longue période de hausse des prix inférieure à ce seuil.

Des pressions inflationnistes semblent néanmoins se renforcer, en particulier pour les entreprises exposées aux effets d’éventuels droits de douane, a dit Raphael Bostic, autre conséquence des tensions commerciales.

“La question est toujours de savoir si les responsables politiques (...) peuvent intervenir avec suffisamment de précision pour améliorer les choses par leurs actes. Nous avons tous entendu cette formule ‘conséquences involontaires’ et nous comprenons que des actes peuvent laisser derrière eux une situation pire”, a déclaré le président de la Fed d’Atlanta. (Howard Schneider Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below