May 18, 2018 / 6:23 AM / 6 months ago

Allemagne/Indicateurs-Plus bas record pour le taux de chômage

BERLIN/FRANCFORT, 30 mai (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* LE TAUX DE CHÔMAGE AU PLUS BAS RECORD DE 5,2% EN MAI

30 mai - Le taux de chômage a plus baissé que prévu en mai, et son taux est tombé à un plus bas sans précédent, attestant d’un marché de l’emploi dynamique qui soutient une croissance portée par la consommation des ménages, celle-ci ayant pris le relais des exportations ces dernières années.

L’Office fédéral du travail a annoncé mercredi que le nombre de chômeurs CVS a baissé de 11.000 à 2,358 millions ce mois-ci, alors qu’une enquête Reuters limitait le recul à 10.000.

Le taux de chômage est de 5,2%, le plus faible depuis la réunification de 1990, après 5,3% en avril.

“La tendance haussière du marché du travail se poursuit, mais à un rythme plus lent que lors des mois d’hiver”, observe Detlef Scheele, directeur de l’Office.

Tableau:

* HAUSSE DE 2,3% DES VENTES AU DÉTAIL EN AVRIL

30 mai - Les ventes au détail ont augmenté bien plus prévu en avril, affichant leur plus forte hausse depuis octobre 2016, mais leur croissance annuelle est légèrement inférieure aux attentes, a annoncé mercredi l’Office fédéral de la statistique.

Ce rebond survient après quatre replis mensuels consécutifs et cela donne à penser que les dépenses des ménages soutiendront la croissance de la première économie d’Europe au deuxième trimestre.

La statistique, notoirement instable et souvent sujette à révision, fait ressortir une forte hausse mensuelle de 2,3% en termes réels en avril après une baisse de 0,4% (-0,6% en première estimation) en mars. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une croissance de 0,7%.

En variation annuelle, les ventes au détail ont augmenté de 1,2%, en deçà du consensus qui donnait un gain de 1,3% identique à celui de mars.

La consommation des ménages a été un élément clé de la croissance ces dernières années à la faveur d’une hausse des salaires, d’un taux d’emploi record et d’une sécurité de l’emploi élevée, d’une inflation modérée et de coûts d’emprunt bas.

Au premier trimestre, les dépenses des ménages ont contribué à hauteur de 0,2 point à la croissance du Produit intérieur brut (PIB) trimestriel de 0,3%.

Tableau:

* INDICE GFK MORAL DU CONSOMMATEUR à 10,7 (CONSENSUS 10,8)

24 mai - Le moral du consommateur s’est encore détérioré à l’approche de juin, à son plus bas niveau depuis le début de l’année, montre une enquête publiée jeudi, suggérant que les dépenses des ménages pourraient ralentir dans les mois à venir.

Les dépenses des ménages sont devenues une source abondante de croissance en Allemagne, à la faveur d’un chômage au plus bas, d’une sécurité de l’emploi accrue, d’une hausse des salaires réels et de coûts d’emprunt bas.

L’institut GfK de Nuremberg a précisé que son indice du sentiment du consommateur, calculé à partir d’un échantillon de quelque 2.000 personnes, avait reculé pour le deuxième mois d’affilée à 10,7 à l’approche de juin, contre 10,8 en mai. Le consensus Reuters le donnait inchangé à 10,8.

Le sous-indice des anticipations de revenu a légèrement progressé à 54,2 points, mais celui mesurant la propension à l’achat a reculé de 4,1 points à un plus bas de l’année de 55,9.

* HAUSSE DE 0,5% DES PRIX PRODUCTEURS EN AVRIL

18 mai- Les prix à la production ont augmenté plus que prévu en avril, de 0,5%, après un gain de 0,1% en mars, selon les données publiées vendredi par Destatis.

Sur un an, la hausse atteint 2,0% après +1,9% en mars.

Les économistes prévoyaient en moyenne une hausse de 0,3% sur le mois et une progression de 1,8% sur un an.

Tableau

* PRODUCTION INDUSTRIELLE ET SOLDE COMMERCIAL EN HAUSSE

8 mai - La production industrielle allemande a progressé plus que prévu en mars, selon des données publiées mardi, ce qui donne à penser que les usines de la première économie d’Europe ont terminé le premier trimestre sur de meilleures bases après deux mois décevants.

La production a crû de 1,0%, selon les statistiques du ministère de l’Economie, alors que le consensus Reuters prévoyait une croissance de 0,8%.

Par ailleurs, selon des données publiées par l’Office fédéral des statistiques, les exportations ont augmenté de 1,7% en mars tandis que les importations ont baissé de 0,9%.

Cela fait ressortir un excédent commercial ajusté des variations saisonnières de 22 milliards d’euros contre 19,4 milliards d’euros le mois précédent, toujours selon les données. Les analystes anticipaient en moyenne un excédent de 19,8 milliards d’euros.

Tableau de la production industrielle

Tableau du commerce extérieur

* BAISSE DE 0,9% DES COMMANDES À L’INDUSTRIE

7 mai - Les commandes à l’industrie ont enregistré une diminution inattendue en mars qui laisse entrevoir un ralentissement de l’activité industrielle dans les mois à venir, montrent les données publiées lundi par l’Office fédéral des statistiques.

Ces commandes ont diminué sur un mois de 0,9% après une baisse de 0,2% en février. Les économistes tablaient en moyenne sur une progression de 0,5% en mars.

Tableau * Les indicateurs publiés en avril (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below