May 4, 2018 / 5:16 PM / 17 days ago

Third Point veut voir UTC se scinder en trois activités

BOSTON, 4 mai (Reuters) - Le fonds spéculatif Third Point, géré par le milliardaire Daniel Loeb, a dit à ses investisseurs qu’il avait pris une participation “significative” dans United Technologies et qu’il pressait le conglomérat de se scinder en trois activités distinctes.

“Pour mettre un terme à des années de sous-performance et réaliser pleinement le potentiel de ses actifs, nous considérons que UTC devrait se scinder en trois activités autonomes et focalisées : Otis, CCS et une entité aéronautique (Aerospace RemainCo) regroupant UTAS et Pratt & Whiney”, écrit Third Point dans une lettre à ses mandants, dont Reuters a pu prendre connaissance vendredi.

Un courrier plus détaillé a aussi été envoyé à United Technologies.

Le fonds spéculatif a dit avoir été en contact avec le conseil d’administration de UTC sur ses projets, tout en notant que les dirigeants du conglomérat semblaient plus réticents à envisager ses propositions de scission.

“La direction de UTC a reconnu la déconnexion entre la valeur intrinsèque de l’entreprise et le cours de l’action mais elle semble moins ouverte à une solution par scission en trois que les actionnaires pourraient le souhaiter”, écrit Third Point dans son courrier.

Les deux parties ont des vues divergentes sur les coûts associés à une scission. Le directeur général d’UTC, Greg Hayes, estime qu’un démantèlement du groupe coûterait entre deux et trois milliards de dollars (1,7 à 2,5 milliards d’euros), l’essentiel résultant de refinancements de dettes. Third Point a dit que le refinancement de dettes qui arrivent à échéance entre 2020 et 2027 devrait coûter beaucoup moins, estimant la charge à 200 millions de dollars.

Le courrier adressé à ses mandants par Third Point, qui gère 17,7 milliards de dollars pour leur compte, est la première officialisation de ses projets par le fonds spéculatif dont l’intérêt pour UTC a déjà fait l’objet de spéculations cette année.

L’investisseur William Ackman de Pershing Square Capital Management est également présent au capital de United Tech, mais il est resté silencieux sur ses projets pour l’entreprise.

“UTC est en désaccord avec plusieurs des affirmations contenues dans le courrier de Third Point mais l’entreprise est toujours ouvertes aux opinions des actionnaires”, a dit le conglomérat. (Svea Herbst-Bayliss, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below