May 2, 2018 / 8:52 AM / 3 months ago

BOURSE-Ubisoft à un pic historique, Keybanc entame son conseil à surperformance

PARIS, 2 mai (Reuters) - Ubisoft signe l’une des plus fortes progressions du SBF 120 mercredi matin à la Bourse de Paris, soutenu par un avis favorable des analystes de KeyBanc qui s’attendent à une croissance supérieure à celle de ses concurrents à court terme.

Ils ont ainsi entamé leur suivi à “surperformance” sur l’éditeur de jeux vidéo avec un objectif de cours à 94 euros.

A 10h43, l’action Ubisoft prend 3,46% à 82 euros, à un plus haut depuis le début de sa cotation en 1996.

“Nous recommandons d’acheter le titre Ubisoft grâce à une amélioration de la liste des jeux dont il détient les droits de propriété intellectuelle, des objectifs prudents et une transformation à long terme de l’industrie du jeux vidéo”, commente KeyBanc dans sa note.

Selon l’intermédiaire, Ubisoft sera toujours porté par la hausse du temps de jeux, l’essor du sport électronique ou encore le passage vers des téléchargements numériques de jeux complets.

Ces facteurs positifs devraient soutenir la croissance et les marges d’Ubisoft, jugent les analystes dont “les estimations sont globalement en ligne avec le consensus pour 2018 et légèrement supérieures pour 2019”.

Ils tablent sur un chiffre d’affaires de 2,22 milliards d’euros pour 2019 alors que le consensus table sur 2,095 milliards d’euros.

Ubisoft devrait notamment enregistrer une hausse des ventes unitaires pour ses franchises actuelles, estiment les analystes qui rappellent que les ventes de Far Cry 5 ont largement dépassé les attentes.

L’éditeur de jeux vidéo a annoncé le mois dernier que son dernier jeu d’action-aventure avait enregistré des ventes record en l’espace d’une semaine seulement, devenant ainsi le deuxième meilleur lancement de l’histoire du groupe. A cette annonce, le titre avait grimpé de 10,77% le 5 avril.

Pour les analystes de KeyBanc, l’objectif d’Ubisoft sur l’investissement récurrent des joueurs (c’est-à-dire les revenus tirés des contenus additionnels), attendu à plus de 25% du chiffre d’affaires total pour l’exercice 2018-2019, est trop modeste.

L’intermédiaire table, lui, sur un croissance de 35% pour 2018-2019 et de 37% pour 2019-2020. (Laetitia Volga, édité par Gwénaëlle Barzic)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below