April 27, 2018 / 7:21 AM / 6 months ago

Moscovici ne veut pas précipiter l'entrée de la Bulgarie dans l'euro

SOFIA, 27 avril (Reuters) - La Bulgarie sera le vingtième pays membre de la zone euro mais son adoption de la monnaie unique ne doit pas être précipitée, a estimé vendredi le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici.

La Bulgarie, qui assure actuellement la présidence tournante de l’Union européenne, veut accélérer son passage à l’euro et son Premier ministre estime que le pays pourrait rejoindre dès l’année prochaine le Mécanisme de taux de change européen (MCE-II).

Le passage par le MCE-II, sorte d’antichambre de la zone euro, dure deux ans et prévoit le maintien du taux de change moyen de la devise d’un Etat dans une fourchette autour d’un cours central pivot.

“La Bulgarie sera le prochain membre de la zone euro, il n’y a pas de doute”, a commenté Pierre Moscovici. “Mais nous devons le préparer avec méthode et attention et nous ne devons pas nous précipiter parce que si nous nous précipitons nous créerons une accession à l’euro qui ne sera pas parfaite”, a-t-il ajouté.

Le commissaire européen a expliqué que la Bulgarie, pays le plus pauvre de l’Union européenne, devrait rapprocher son économie de celles de pays les plus riches afin que l’adoption de l’euro soit “un atout et non un choc”.

La Bulgarie a déjà aligné sa monnaie, le lev, sur l’euro mais son PIB par habitant calculé suivant la parité du pouvoir d’achat est de 49% inférieur à la moyenne européenne.

Tsvetelia Tsolova; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below