April 26, 2018 / 6:34 AM / 3 months ago

SNCF-Philippe douche les espoirs des syndicats

PARIS, 26 avril (Reuters) - Edouard Philippe a douché jeudi les espoirs des syndicats de la SNCF en réaffirmant que l’ouverture à la concurrence, la réorganisation de l’entreprise et la fin des embauches au statut étaient des principes non négociables.

Le Premier ministre a dans le même temps souligné sur Europe 1 que le montant, les modalités et le rythme de la reprise de la dette de la SNCF par l’Etat restaient à discuter.

Cette dette devra être remboursée dans le temps, sans accroître la fiscalité et en faisant des économies sur la dépense publique, a-t-il précisé.

“Nous sommes déterminés à faire avancer cette réforme, elle est indispensable”, a dit le chef du gouvernement.

Les syndicats de la SNCF ont exigé mercredi une véritable négociation sur l’avenir de l’entreprise avec le Premier ministre mais le gouvernement a exclu de modifier la réforme déjà adoptée par l’Assemblée nationale.

Les représentants des cheminots en grève ont obtenu cette rencontre avec Edouard Philippe le 7 mai, après avoir refusé de se rendre aux concertations avec la ministre des Transports, Elisabeth Borne. (Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below