April 24, 2018 / 1:22 PM / 7 months ago

USA/Immobilier-Hausse moins forte que prévu des promesses de ventes

WASHINGTON/NEW YORK, 30 avril (Reuters) - Principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois:

* LES PROMESSES DE VENTES EN HAUSSE DE 0,4% EN MARS

30 avril - Les promesses de ventes de logements anciens ont augmenté moins que prévu en mars, la pénurie de biens sur le marché continuant de freiner l’activité.

L’indice calculé par la Fédération nationale des agents immobiliers (NAR) s’est élevé à 107,6, soit une progression de 0,4% par rapport à février. Il s’agit de sa deuxième hausse mensuelle consécutive.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à un gain de 1,0%.

Ces promesses sont considérées comme un indicateur de l’évolution à venir du marché immobilier aux Etats-Unis puisqu’elles sont censées se transformer en ventes effectives un ou deux mois plus tard.

Sur un an, elles se sont contractées de 3,0% en mars.

Tableau

* HAUSSE SUPÉRIEURE AUX ATTENTES DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN MARS

24 avril - Les ventes de logements neufs ont augmenté plus que prévu en mars aux Etats-Unis, avec une progression au plus haut de plus de 11 ans dans l’ouest du pays.

Elles ont augmenté de 4% au rythme annualisé de 694.000 unités, montrent les chiffres publiés mardi par le département américain du Commerce. Ce dernier a revu en hausse, à 667.000, le rythme des ventes du mois de février, estimé dans un premier temps à 618.000.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que les ventes de logements neufs, qui représentent près de 10% du marché immobilier résidentiel aux Etats-Unis, augmentent de 1,9% au rythme de 630.000 unités le mois dernier.

Sur un an, les ventes de logements neufs ont progressé de 8,8%.

Elles ont très fortement progressé dans l’ouest des Etats-Unis (+28,3%), au plus haut niveau depuis décembre 2006, et augmenté à un rythme nettement plus modéré de 0,8% dans le sud, qui représente le principal marché pour le logement neuf. Elles ont en revanche plongé de 54,8% dans le nord-est et reculé de 2,4% dans le Midwest.

Au rythme de mars, il faudrait 5,2 mois pour écouler le stock de maisons invendues contre 5,4 mois en février.

Tableau

* LES PRIX IMMOBILIERS EN HAUSSE DE 6,8%

24 avril - Les prix immobiliers des 20 principales métropoles des Etats-Unis ont progressé de 6,8% en février sur un an, après une hausse de 6,4% en janvier, montrent mardi les résultats de l’enquête mensuelle S&P CoreLogic Case-Shiller.

Les économistes attendaient une hausse de 6,3%.

Sur une base mensuelle et en données corrigées des variations saisonnières (CVS), les prix immobiliers des 20 grandes métropoles suivies par Case-Shiller sont en hausse de 0,8%, supérieure aux attentes, après une progression confirmée à 0,8% en décembre. Les économistes interrogés par Reuters attendaient +0,7%.

Tableau

* HAUSSE DE 1,2% DES REVENTES DE LOGEMENTS

23 avril - Les reventes de logements ont augmenté plus que prévu en mars, pour le deuxième mois d’affilée, notamment dans les régions du Nord-Est et du Midwest, mais la pénurie chronique de maisons à vendre reste un frein pour le marché.

La fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a annoncé lundi que ces ventes de logements anciens avaient augmenté de 1,1% le mois dernier à 5,60 millions d’unités en rythme annualisé corrigé des variations saisonnières (CVS). Le rythme des ventes en février a été confirmé à 5,54 millions d’unités.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,2% à 5,55 millions d’unités en février.

Les ventes ont bondi de 6,3% dans le Nord-Est et de 5,7% dans le Midwest. Elles ont en revanche reculé de 0,4% dans le Sud et de 3,1% dans l’Ouest du pays.

Sur un an, les ventes dans l’immobilier ancien, qui représentent environ 90% de l’activité, ont baissé de 1,2% le mois dernier.

Les stocks de logements ont reculé de 7,2% par rapport à l’an dernier. L’offre a baissé pendant 34 mois consécutifs d’une année sur l’autre.

Au rythme de mars, il faudrait 3,6 mois pour écouler les stocks contre 3,4 mois en février

Le prix médian des maisons a progressé de 5,8% le mois dernier par rapport à mars 2017, à 250.400 dollars (204.959 euros), 73e hausse consécutive sur un an.

Tableau:

* LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE MONTE, PAS CELLE DES MAISONS

17 avril - La construction résidentielle a augmenté plus fortement que prévu en mars à la faveur d’un rebond dans la catégorie des immeubles d’habitation, mais la faiblesse du segment des maisons individuelles pourrait être le signe d’un ralentissement du marché immobilier.

Les mises en chantier ont augmenté de 1,9% au rythme annualisé de 1,319 million d’unités le mois dernier, a annoncé mardi le département du Commerce.

La statistique de février a été revue en hausse pour témoigner d’un déclin moins prononcé qu’en première estimation, à 1,295 million d’unités au lieu de 1,236 million.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que les mises en chantier atteignent le mois dernier le rythme de 1,262 million d’unités.

Les permis de construire ont pour leur part progressé de 2,5% en mars au rythme de 1,354 millions d’unités.

Malgré le rebond global de la construction résidentielle en mars, la construction de logements individuels, qui représentent la plus grande part du marché de l’immobilier résidentiel aux Etats-Unis, a baissé de 3,7% au rythme de 867.000 unités.

Tableau

* TASSEMENT DE L’INDICE NAHB À 69 EN AVRIL

16 avril - L’indice de confiance des professionnels du secteur de l’immobilier a légèrement reflué en avril alors qu’il était attendu stable, selon l’enquête de la fédération professionnelle NAHB publiée lundi.

L’indice s’établit à 69 contre 70 en mars. Les économistes le prévoyaient en moyenne inchangé à 70.

Le sous-indice mesurant l’opinion des professionnels interrogés sur les ventes de logements individuels a reculé à 75 contre 77 et celui mesurant leur opinion sur les ventes à un horizon de six mois a fléchi à 77 contre 78.

* LES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN HAUSSE DE 0,1% EN FÉVRIER

2 avril - Les dépenses de construction ont légèrement augmenté, de 0,1%, en février après avoir été stables le mois précédent, a annoncé le département du Commerce, ce qui va dans le sens des prévisions des économistes sur un ralentissement de la croissance économique aux Etats-Unis au premier trimestre.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une progression plus franche de 0,5% en février.

Sur un an, la hausse des dépenses de construction a été de 3,0% en février.

Tableau

Les indicateurs publiés en mars (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below