April 23, 2018 / 9:40 PM / 8 months ago

Facebook dit avoir accéléré ses retraits de contenus extrémistes

SAN FRANCISCO, 23 avril (Reuters) - Facebook a annoncé lundi avoir retiré 1,9 million de contenus extrémistes liés à l’Etat islamique ou à Al Qaïda, ou y avoir apposé une étiquette d’avertissement, au cours des trois premiers mois de l’année, ce qui représente environ un doublement de son activité par rapport au trimestre précédent.

Sur les 1,9 million de contenus classés extrémistes, la “grande majorité” ont été supprimés et une petite partie a reçu une étiquette d’avertissement parce que ces pages étaient partagées à des fins informatives ou pour un motif de lutte contre l’extrémisme, a déclaré le réseau social.

Pour détecter des contenus extrémistes, Facebook utilise des logiciels automatisés tels que l’appariement d’images. Il faut en moyenne moins d’une minute pour effectuer un retrait, a indiqué Facebook.

Le réseau social a également publié sa définition du “terrorisme” pour la première fois. Il s’agit de “toute organisation non gouvernementale qui commet des actes prémédités de violence contre des personnes ou des biens pour intimider une population civile, un gouvernement ou une organisation internationale dans un but politique, religieux ou idéologique”.

Cette définition comprend des groupes aussi variés que les extrémistes religieux, les suprémacistes blancs et certains militants écologistes, indique Facebook. (David Ingram; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below