April 23, 2018 / 9:55 AM / 4 months ago

Dette et déficits publics en baisse dans la zone euro en 2017

BRUXELLES, 23 avril (Reuters) - La zone euro a réduit sa dette publique et son niveau de déficit l’an dernier grâce à la vigueur de la croissance, montrent des données provisoires publiées lundi par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

Le ratio de la dette publique par rapport au produit intérieur brut a reculé à 86,7% fin 2017 contre 89,0 fin 2016, a précisé Eurostat sur la base des chiffres déclarés par les 19 États membres.

Le ratio du déficit public a baissé pour sa part à 0,9% du PIB contre 1,5% fin 2016.

L’amélioration des finances publiques peut réduire les coûts de financement des Etats.

Dans la zone euro, elle été facilitée par l’accélération de la croissance à son rythme le plus élevé depuis 10 ans, avec un taux de 2,4% selon les dernières prévisions communiquées en février par la Commission européenne.

La Grèce, qui approche de la fin de son troisième plan de sauvetage en août, a vu son ratio de dette publique refluer légèrement à 178,6% du PIB contre 180,8% en 2016.

Si le niveau d’endettement de la Grèce demeure le plus élevé d’Europe, sa légère baisse confirme la tendance plus positive de l’économie grecque qui a enregistré l’an dernier un excédent budgétaire de 0,8% du PIB, contre 0,6% en 2016.

Athènes a fait état d’un excédent budgétaire primaire, c’est-à-dire hors service de la dette, de 4,0% du PIB l’an dernier contre 3,9% en 2016.

Le ratio d’endettement de l’Italie, le deuxième plus important de la zone euro, a peu évolué à 131,8% du PIB contre 132,0% en 2016 mais Rome a pu ramener son déficit budgétaire a 2,3% du PIB contre 2,5%.

Eurostat confirme que le déficit budgétaire de la France est passé sous le seuil de 3,0% imposé par les règles européennes, à 2,6% contre 3,4% en 2016, comme annoncé par l’Insee le 26 mars.

Eurostat formule toutefois des réserves sur la “qualité des données” notifiées par la France, demandant une reclassification de l’Agence française de Développement au sein des administrations publiques - ce qui entraînerait une hausse de la dette publique - et estimant aussi que les apports en capital de l’Etat à Areva (NewCo/Orano) pour un montant de 2,5 milliard d’euros (0,1% du PIB) en 2017 “doivent être considérés comme transferts en capital ayant un impact sur le déficit public.”

L’Allemagne, première économie de la zone euro, a porté son excédent budgétaire à 1,3% du PIB en 2017 contre 1,0% en 2016 et réduit dans le même temps le niveau de sa dette à 64,1% du PIB contre 68,2%.

Tableau (Francesco Guarascio, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below