April 20, 2018 / 9:23 AM / 7 months ago

La limitation du diesel divise la classe politique allemande

(Répétiton titre)

FRANCFORT, 20 avril (Reuters) - Le ministre allemand des Transports Andreas Scheuer a demandé aux constructeurs automobiles quels moyens ils entendaient mettre en oeuvre pour achever d’ici la fin de l’année la mise à jour des logiciels réduisant les émissions polluantes sur les véhicules diesel.

“Je pousse pour que les 5,3 millions de voitures promises soient réellement mises à jour d’ici la fin de l’année”, a déclaré Scheuer au Süddeutsche Zeitung dans un entretien publié vendredi.

“Nous en avons pratiquement terminé avec les 2,5 millions de véhicules Volkswagen. Pour les autres mises à jour volontaires, j’ai informé les constructeurs qu’ils devaient présenter un calendrier pour la réalisation”, a-t-il ajouté.

L’industrie automobile allemande, qui emploie 800.000 personnes, fait face à un scandale après les aveux de Volkswagen de triche sur les résultats de tests antipollution aux Etats-Unis.

La question de la gestion de ce scandale continue de diviser la classe politique.

Stephan Weil, élu social-démocrate qui dirige le Land de Basse-Saxe, un des berceaux de l’industrie automobile en Allemagne, estime qu’un changement de la culture d’entreprise à l’origine de l’affaire pourrait prendre du temps.

Weil a appelé le gouvernement d’Angela Merkel à ne pas pénaliser les constructeurs avec des coûts fixes sur les véhicules.

“La mise à jour des logiciels réduit les émissions de 25 à 30%. Des incitations au changement pourraient être utilisées pour encourager la modernisation de la flotte des diesel”, a-t-il dit.

L’Allemagne s’est engagée à mettre à jour les logiciels de 5,3 millions de voitures diesel avant la fin de l’année pour atteindre une réduction des émissions polluantes de 30%.

“Le temps est compté. Je vais prendre les constructeurs au mot”, a dit Andreas Scheuer.

Les émissions polluantes sont devenues une question prioritaire après une décision en février de la justice allemande autorisant les municipalités à réduire l’accès des véhicules diesel au centre de certaines agglomérations.

Selon les experts, cette décision a fait chuter le prix de revente de quelque 15 millions de véhicules diesel en Allemagne.

Maria Sheahan; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below