April 19, 2018 / 5:02 PM / in 8 months

L'administration Trump va faciliter et accélérer les ventes d'armes

WASHINGTON, 19 avril (Reuters) - L’administration Trump a présenté jeudi une réforme attendue de longue date de la politique d’exportation d’armes visant à faciliter et accélérer les ventes aux alliés des Etats-Unis, ce qui devrait selon elle profiter à l’industrie américaine du secteur et à l’emploi.

La Maison blanche entend réduire les délais nécessaires pour approuver les contrats de vente d’armes, faciliter les grosses ventes ainsi que celles d’armes plus puissantes.

Elle veut aussi permettre aux responsables américains de peser davantage sur les discussions quand elles entrent dans leur phase finale, ce que Donald Trump fait déjà en téléphonant personnellement aux dirigeants des pays concernés.

Cette nouvelle politique commerciale, bien plus agressive que celle que Barack Obama avait adoptée en 2014, devrait profiter aux sociétés américaines du secteur de l’armement, comme Boeing, Lockheed Martin, Raytheon, General Dynamics et Northrop Grumman.

La réforme était en préparation depuis un an sous la conduite notamment du conseiller au commerce de la Maison blanche, Peter Navarro. Celui-ci a estimé dans un communiqué que la nouvelle politique américaine permettrait de “créer des emplois, renforcer nos alliés et partenaires, soutenir une industrie de la défense solide et promouvoir les intérêts économiques et sécuritaires des Etats-Unis à l’étranger”.

Parmi les considérations retenues pour autoriser ou non une vente d’armes, le respect des droits de l’homme figurera au même niveau que d’autres facteurs comme les besoins des alliés des Etats-Unis ou le coût économique de la perte d’un contrat par une société américaine.

“C’est une politique équilibrée”, a assuré l’ambassadrice Tina Kaidanow, qui supervise les contrats de vente d’armes au département d’Etat.

La réforme prévoit en particulier de faciliter les ventes de petits drones équipés de missiles et de tous les types de drones de surveillance aux alliés des Etats-Unis.

Un responsable du département d’Etat a cependant déclaré cette semaine à Reuters que le texte définissant la nouvelle politique en la matière ne serait pas rendu public, pas plus qu’une liste étendue de pays pouvant bénéficier de ventes accélérées.

Les ventes d’armes sont une priorité absolue de Donald Trump, qui aborde le sujet lors de presque toutes ses conversations avec des dirigeants étrangers. (Mike Stone Tangi Salaün pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below