April 19, 2018 / 2:01 PM / 4 months ago

Premiers impacts des grèves sur l'hôtellerie française

PARIS, 19 avril (Reuters) - Les mouvements de grève à la SNCF et Air France ont eu un impact sur la fréquentation hôtelière en France lors des quinze premiers jours d’avril, selon le cabinet spécialisé MKG Consulting.

“Depuis le début du mois d’avril, les hôteliers français enregistrent de nombreuses annulations ou des reports liés aux différents épisodes de grève”, indique-t-il dans un communiqué, évoquant un “coup d’arrêt à la bonne dynamique enregistrée en début d’année”.

Cette tendance est surtout marquée en province, tandis que l’hôtellerie parisienne, après “un excellent début d’exercice 2018, continue notamment d’attirer une clientèle internationale moins à même d’annuler son voyage à la dernière minute”.

Le cabinet ajoute avoir également constaté un recul de moindre ampleur en dehors des jours de grève.

La fréquentation a ainsi baissé de sept à huit points pendant les jours de grève à Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux ou Lyon et d’un à six points hors jours de grève.

Le mois d’avril devrait ainsi se solder, selon MKG, par un net recul de la fréquentation en province, tandis que l’hôtellerie francilienne devrait encore progresser, bien qu’à un rythme moins soutenu que celui du début de l’année.

Le groupe AccorHotels a quant à lui indiqué mercredi ne percevoir “aucune répercussion des grèves en cours en France sur la fréquentation ou les réservations”, tout en précisant qu’il surveillait la situation de près.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below