April 17, 2018 / 3:33 PM / 5 months ago

France-Recul des crédits immobiliers au premier trimestre

PARIS, 17 avril (Reuters) - Le reflux du marché des crédits à l’habitat se confirme au premier trimestre en France et laisse présager une année 2018 de progression modérée des taux sur fond de hausse des prix qui réduit la solvabilité, montrent les données trimestrielles de l’Observatoire Crédit logement/CSA publiées mardi.

Le nombre de prêts bancaires accordés sur les trois premiers mois de l’année affiche un recul de 16,9% par rapport à la même période de 2017, tandis qu’en volume, la production de crédits a connu une baisse de 9,9%.

“Les évolutions constatées depuis le début de l’année 2018 confirment la tendance baissière du marché, d’autant que la suppression des aides personnelles à l’accession accentue l’affaiblissement de la demande des ménages modestes”, note l’Observatoire Crédit Logement/CSA dans sa présentation trimestrielle.

Les conditions de financement restent pour leur part “exceptionnelles”, souligne l’Observatoire, avec des taux descendus à 1,49% en mars (1,48% en moyenne au premier trimestre) sur fond de baisse des taux générale depuis décembre 2017.

“Mais les taux bas ne sont plus suffisants pour compenser la hausse des prix de l’immobilier: la dégradation de la solvabilité due à la hausse des prix constatée depuis 6 mois a été 4 fois plus forte que ce que la seule baisse des taux aurait pu absorber”, poursuit-il.

Malgré l’allongement de la durée des prêts (219 mois en moyenne et 236 mois pour l’accession dans le neuf et l’ancien), l’indicateur de solvabilité de la demande rechute au premier trimestre, tout comme le niveau de l’apport personnel qui recule de 1,7% sur un an.

Le coût des opérations passées par les ménages a continué d’augmenter quoiqu’à un rythme amorti, avec une hausse de 3,0% au premier trimestre en glissement annuel. En termes relatifs, les opérations de crédit représentent en moyenne quatre années de leurs revenus, un niveau parmi les plus élevés constatés.

Pour la suite de l’année, l’Observatoire prévoit que “les taux des crédits immobiliers ne devraient progresser que modérément en 2018 et terminer l’année entre 1,65% et 1,70% au maximum”. (Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below