April 17, 2018 / 1:38 PM / 6 months ago

Amazon discute partenariat avec le transporteur Azul au Brésil-scs

SAO PAULO, 17 avril (Reuters) - Amazon.com discute avec la compagnie aérienne brésilienne Azul de la livraison de marchandises dans le pays, a-t-on appris mardi de deux sources proches du dossier, dernier élément en date témoignant des ambitions du distributeur en ligne dans la première économie d’Amérique latine.

Les discussions avec Azul, une compagnie desservant 50%d’aéroports brésiliens de plus que son plus proche concurrent, sont à ce jour le signe le plus évident qu’Amazon se prépare à distribuer directement ses produits dans le pays.

Cela montre également que le groupe américain est prêt à surmonter les défis logistiques notoires auxquels doivent faire face le secteur de la distribution au Brésil, comme la mauvaise qualité des routes, les problèmes de sécurité et l’immensité du territoire.

Azul n’a pas souhaité s’exprimer sur les discussions et Amazon a déclaré pour sa part qu’il commentait pas les “rumeurs ou spéculations”.

Amazon, qui a débuté en 2012 au Brésil avec la vente de livres électroniques puis des livres en papier deux ans plus tard avant de créer en octobre une place de marché dédiée à l’électronique, ne progresse que lentement sur ce marché complexe et très concurrentiel.

Le groupe américain propose seulement pour le moment aux revendeurs tiers de commercialiser leur produits sur sa plate-forme.

Le commerce électronique représente environ 5% du marché de la distribution au Brésil, évalué à près de 300 milliards de dollars (242,2 milliards d’euros), mais il a doublé au cours des quatre dernières années et devrait continuer à afficher une croissance annuelle à deux chiffres.

En février, Reuters a rapporté qu’Amazon envisageait de louer un entrepôt de 50.000 mètres carrés à la périphérie de Sao Paulo.

Des sources avaient également rapporté en mars que le groupe américain avait rencontré plusieurs industriels au Brésil afin de discuter de projets de stockage et de commercialisation de produits allant de l’électronique grand public aux parfums.

En s’associant à Azul, Amazon accéderait immédiatement à un réseau de plus de 100 aéroports au Brésil, ce qui donne à penser que ses ambitions s’étendent bien au-delà de la métropole de Sao Paulo.

Au cours de la dernière décennie, Azul s’est emparé de 18% du marché de l’aérien au Brésil en multipliant les liaisons régionales dans les villes mal desservies par d’autres transporteurs.

L’action Amazon gagnait quelque 1,4% dans les premiers échanges à Wall Street tandis que le titre Azul coté sur le NYSE prenait plus de 3,2%. (Gram Slattery Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below