April 17, 2018 / 1:33 PM / a month ago

France-Une deuxième journée de solidarité fraîchement accueillie

PARIS, 17 avril (Reuters) - L’idée d’instaurer une deuxième journée de solidarité pour financer la dépendance avancée dimanche par Emmanuel Macron a été fraîchement accueillie par le milieu syndical, le patronat, les associations du secteur et l’opposition.

Le président de la République a déclaré qu’instaurer une deuxième journée de solidarité, travaillée mais non payée, sur le modèle de celle mise en place par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin après la canicule meurtrière de l’été 2003, était “une piste intéressante”.

“Au début de la vie comme à la fin de la vie, c’est la collectivité nationale qui va devoir prendre ce financement à charge”, a-t-il dit sur BFM TV, RMC et Mediapart.

Mais pour la CFDT, cette mesure, si elle devait être mise en place, serait “injuste et loin d’être à la hauteur des enjeux”.

Elle considère que ce risque “universel” doit être financé par des impôts reposant sur “tous les revenus” et non pas être supporté exclusivement par les salariés.

“Au-delà du financement de la perte d’autonomie, c’est un débat national global qu’il faut avoir pour définir ce que la société souhaite pour ses anciens”, a-t-elle dit par communiqué. L’opposition se montre également critique.

“Le président nous annonce ‘pas d’impôt nouveau’ (mais) les Français travailleront pour financer la prise en charge de la dépendance”, a déclaré Christian Jacob, président du groupe Les Républicains. “Arrêtons de charger la barque, le président de la République se fiche du monde”.

DÉBAT EN VUE SUR LE CINQUIÈME RISQUE

Boris Vallaud, député socialiste, dénonce pour sa part un “bricolage”, face à la hausse de la CSG de 1,7 points qui sert à compenser la suppression de certaines cotisations salariales, conformément à un engagement de campagne d’Emmanuel Macron.

“Les retraités avec l’augmentation de la CSG vont financer la hausse du pouvoir d’achat des actifs et maintenant les actifs à travers cette journée de solidarité vont financer la dépendance de ces mêmes retraités? Ce n’est pas un système très cohérent”, a-t-il dit à Reuters.

La Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et de services pour personnes âgées (FNADEPA) estime pour sa part que cette piste de financement “est un premier pas important”, mais qu’elle est insuffisante.

La dépendance devrait représenter un coût de 12,6 milliards d’euros (0,65% du PIB) à l’horizon 2040, précise-t-elle dans un communiqué, estimant que la solution doit être “protéiforme”.

Le patronat se dit intéressé par cette proposition, mais estime qu’elle nécessite “une réflexion plus approfondie”.

“Est-ce que c’est normal que seulement les salariés paient pour l’ensemble de la population? J’ai un petit souci aussi avec ce sujet-là, même si je pense que ça peut faire partie d’une palette de solutions “ déclaré mardi le président du Medef Pierre Gattaz, lors d’une conférence de presse.

Interrogé sur le site de L’Opinion mardi, le président de la CPME, François Asselin, s’est dit “favorable” à cette mesure “sur le principe”, à condition que “le secteur marchand et le secteur public y contribuent équitablement”.

La ministre de la Santé et des solidarités Agnès Buzyn avait déjà soulevé la semaine dernière sur BFM TV et RMC la piste d’une deuxième journée travaillée et non payée.

Elle avait cependant refusé de “donner (son) opinion” sur cette hypothèse, précisant vouloir mener “un débat sociétal avec notamment les élus” sur les différentes pistes envisageables pour le financement de la dépendance.

En contrepartie de la journée de solidarité, les employeurs versent à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) une contribution de solidarité autonomie (CSA), qui correspond à 0,3% de la masse salariale.

Selon la CNSA, la journée de solidarité a rapporté plus de 30 milliards d’euros depuis sa création, dont plus de deux milliards en 2017. (Caroline Pailliez avec Elizabeth Pineau et Myriam Rivet édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below