April 13, 2018 / 2:06 PM / 8 months ago

Gestion-Retour sur les actions, or et obligataire restent en vue-BAML

    * Entrées nettes de $7 mds sur les fonds actions
    * Flux de $19 mds sur les fonds en Treasuries depuis début
2018
    * Collecte de $7 mds sur les fonds en or sur la même période

    PARIS, 13 avril (Reuters) - Les flux de souscriptions sur
les fonds d'investissement collectifs sur la semaine au 11 avril
montrent un regain d'appétit pour le risque, en particulier pour
les actions, en dépit des inquiétudes liées aux tensions
commerciales et géopolitiques, montre une étude hebdomadaire
publiée vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global
Research.
    Les fonds obligataires ont toutefois enregistré leur
collecte hebdomadaire la plus élevée en 12 semaines à près de 9
milliards de dollars (7,3 milliards d'euros) et les fonds dédiés
à l'or ont bénéficié d'entrées nettes à hauteur de 1,1 milliard
de dollars, confirmant un très bon début d'année, selon cette
étude qui reprend des données d'EPFR Global, société de
recherche spécialisée dans le suivi des flux de souscription des
grandes sociétés internationales de gestion.
    
    
    Les entrées nettes sur les fonds actions ont atteint 7
milliards de dollars sur la semaine avec un retour sur ceux
dédiés aux actions américaines (+5,5 milliards de dollars) et un
engouement confirmé pour ceux dédiés aux actions japonaises
(+2,5 milliards de dollars et une 19e semaine consécutive
d'entrées nettes) et émergentes (+2,8 milliards de dollars). 
    En revanche, les fonds investis en actions européennes ont
subi les rachats hebdomadaires les plus élevés depuis juillet
2016 avec des sorties nettes de 5,2 milliards de dollars sur la
semaine. 
    Au sein des fonds obligataires, les fonds dédiés aux
obligations du Trésor américain ont encore bénéficié d'entrées
nettes à hauteur de 3,4 milliards de dollars sur la semaine et
de près de 19 milliards depuis le début de l'année. 
    L'incapacité des rendements sur Treasuries à 10 ans à
franchir le seuil des 3% en dépit d'une reprise mondiale
synchronisée, de la faiblesse du chômage, d'une relance fiscale
massive, et du dégonflement du bilan de la Fed aux Etats-Unis
peut laisser penser que les rendements ont encore une marge de
baisse, estiment les analystes de Bank of America Merrill Lynch.
    Ils notent aussi que la performance boursière relative des
promoteurs immobiliers et des services aux collectivités aux
Etats-Unis, très corrélés aux rendements à long terme, va dans
le même sens. 
    
    
    L'appétit pour les fonds dédiés à l'or mais aussi émergents
avec des entrées nettes d'encore 600 millions de dollars sur
ceux investis en dettes émergents, en sus de l'attrait non
démenti des fonds actions, s'explique selon eux par la faiblesse
du dollar. 
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):
 
                        Semaine au 11       2018
                            avril        
 Actions                    +7,0           118,68
                                         
 Obligataires               +8,8           54,10
                                         
 Monétaires                 +7,6            4,05
                                         
 Matières premières         +1,35           4,17
                                         
 

    
 (Marc Joanny, édité par Patrick Vignal)
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below