April 11, 2018 / 1:42 PM / 5 months ago

LEAD 1-USA-Première baisse des prix à la consommation en 10 mois

(Actualisé avec détails)

par Lucia Mutikani

WASHINGTON, 11 avril (Reuters) - Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont reculé pour la première fois en dix mois en mars, pénalisés par la baisse du prix de l’essence, mais l’inflation sous-jacente continue de se raffermir sous l’effet de la hausse des prix dans la santé et l’immobilier locatif.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a fléchi de 0,1% le mois dernier, la première et la plus forte baisse depuis mai 2017, après avoir progressé de 0,2% en février, a annoncé mercredi le département du Travail.

Sur les 12 mois à fin mars, le CPI affiche cependant une croissance de 2,4%, le gain annuel le plus important en un an, après une hausse de 2,2% en février.

Le CPI “core”, ou CPI de base, qui exclut les éléments volatils, a lui augmenté de 0,2% le mois dernier, comme en février. Sur un an, la hausse est de 2,1%, la plus importante depuis février 2017, après un gain de 1,8% le mois précédent.

Le CPI de base est à présent bien au-dessus de la hausse moyenne annuelle de 1,8% enregistrée au cours des 10 dernières années.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un indice des prix à la consommation inchangé en mars et un CPI de base en hausse de 0,2%.

BAISSE TEMPORAIRE

La baisse de l’inflation en rythme mensuel devrait être temporaire, les prix à la production aux Etats-Unis ayant augmenté plus que prévu en mars, selon les chiffres publiés mardi par le département du Travail.

La Réserve fédérale suit un autre indice d’inflation appelé PCE “core”, qui exclut l’alimentation et l’énergie. Cet indice a augmenté de 1,6% en février mais il est en dessous de l’objectif de la Fed depuis la mi-2012.

Les économistes pensent toutefois que l’inflation atteindra cette année l’objectif de 2%, grâce au resserrement du marché du travail, à la dépréciation du dollar, au plan fiscal de 1.500 milliards de dollars de Donald Trump et à la hausse des dépenses publiques.

Si ce scénario est confirmé, la banque centrale américaine pourrait, selon eux, être amenée à procéder à trois nouvelles hausses de ses taux d’intérêt cette année. La Fed a relevé ses taux le mois dernier et prévoit au moins deux autres hausses en 2018.

Les prix de l’essence ont reculé de 4,9% en mars, la plus forte baisse depuis mai, après un repli de 0,9% en février. Les prix alimentaires ont en revanche légèrement augmenté, de 0,1%, après une stagnation en février.

Le CPI core a été soutenu par la hausse des loyers et des coûts de santé. L’équivalent du loyer que paierait un propriétaire d’une résidence principale a augmenté de 0,3% le mois dernier, contre 0,2% en février.

Les coûts de santé ont progressé de 0,4%, avec une hausse de 0,6% dans les hôpitaux et de 0,2% en cabinet. L’habillement a revanche reculé de 0,6% après deux mois consécutifs de forte hausse.

Les prix dans les télécommunications, les véhicules d’occasion, le tabac et de l’éducation ont également fléchi.

Le rendement des Treasuries à dix ans accentue ses pertes en reculant de plus de quatre points de base à 2,755% après la publication de ces statistiques.

Tableau (Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below