April 11, 2018 / 9:17 AM / 7 months ago

GB/Indicateurs-Les prix immobiliers accélèrent en avril

(.)

LONDRES, 27 avril (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques britanniques publiés depuis le début du mois:

* LES PRIX IMMOBILIERS AUGMENTENT DE 2,6% SUR UN AN

27 avril - La hausse des prix des maisons s’est accélérée en avril après avoir touché un creux de sept mois en mars mais ils sont toujours attendus en faible croissance, en raison d’une conjoncture atone et de l’anticipation d’une hausse des taux, selon des données publiées vendredi par le spécialiste des crédits immobiliers Nationwide.

Sur un an, ces prix sont en hausse de 2,6% ce mois-ci contre une augmentation de 2,1% en mars, des données conformes aux attentes des économistes.

La hausse a été de 0,2% sur un mois après un recul de 0,2% en mars.

* OBJECTIF DÉPASSÉ POUR LES FINANCES PUBLIQUES EN 2016-2017

24 avril - Le déficit budgétaire de l’exercice fiscal britannique clos fin mars a été ramené à 42,6 milliards de livres (48,7 milliards d’euros), en baisse de près de 8% par rapport à l’exercice précédent et au plus bas depuis 2006/2007, selon des données publiées mardi.

Ce chiffre, qui ne tient pas compte du soutien de l’Etat au secteur bancaire, est meilleur qu’attendu puisque le bureau des comptes publics avait dit en mars prévoir un déficit de 45,2 milliards de livres.

Le ratio déficit budgétaire/PIB, qui frôlait les 10% en 2010 après la crise financière, a ainsi été ramené à 2,1% en 2017/2018.

Sur le seul mois de mars, le déficit budgétaire s’est établi à 1,3 milliard de livres, en baisse de près de 37% par rapport au mois précédent et nettement inférieur à la prévision moyenne des économistes qui était de 3,25 milliards.

La dette publique, gonflée par des mesures temporaires de soutien de la Banque d’Angleterre, a elle atteint 1.798 milliards de livres, soit 86,3% du PIB contre 85,3% en 2016/2017 et pratiquement le double de son niveau d’avant la crise financière.

Tableau

* BAISSE DE 1,2% DES VENTES AU DÉTAIL EN MARS

19 avril - Les ventes au détail ont enregistré leur plus fort repli trimestriel en un an sur les trois mois à fin mars, en raison des tempêtes de neige qui ont perturbé l’activité en Grande-Bretagne.

L’institut britannique de la statistique (ONS) a fait état jeudi d’une baisse de 1,2% des ventes au détail en mars par rapport au mois précédent, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient un recul de seulement 0,5% après la progression de 0,8% observée en février.

Sur le premier trimestre, elles ont diminué de 0,5% par rapport au quatrième trimestre, leur plus forte baisse depuis le premier trimestre 2017.

Ce recul devrait retirer 0,03 point de pourcentage à la croissance du produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre, estime l’ONS.

L’ONS indique également que si les ventes d’essence ont fortement baissé en mars, les distributeurs ont fait état de solides ventes en ligne.

Sur un an, les ventes au détail ont progressé de 1,1% en mars contre une hausse de 2% anticipée par les économistes.

Tableau

* RECUL INATTENDU DE L’INFLATION EN MARS

18 avril - L’inflation a ralenti de manière inattendue en mars en Grande-Bretagne, au rythme annuel de 2,5%, le plus faible depuis un an, a annoncé mercredi l’institut britannique de la statistique (ONS).

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à une inflation stable à 2,7%, comme en février.

Sur l’ensemble du premier trimestre, la hausse des prix a été en moyenne de 2,7%, un niveau inférieur à la prévision de 2,92% effectuée en février par la Banque d’Angleterre (BoE).

La statistique a fait reculer la livre sterling, qui cède autour de 0,6% face à l’euro comme au dollar. Le rendement du Gilt à 5 ans perd 6 points de base à 1,12% et ceux des emprunts d’Etat de la zone euro reculent également. La Bourse de Londres (+0,8%) augmente quant à elle ses gains, le repli du sterling favorisant ses valeurs exportatrices.

L’inflation a bondi en Grande-Bretagne après le vote en juin 2016 en faveur d’une sortie du pays de l’Union européenne, qui a provoqué une dépréciation de la livre.

Il semble néanmoins qu’elle ait atteint un pic en novembre dernier lorsqu’elle s’est élevée à 3,1%, un plus haut en plus de cinq ans, alors que la livre s’est un peu redressée depuis quelques mois.

Interrogés avant la publication de cette statistique, une majorité d’économistes interrogés par Reuters s’attendent à ce que la BoE relève son principal taux directeur lors de sa prochaine réunion de politique monétaire en mai.

Tableau

* LES SALAIRES EN HAUSSE DE 2,8%, TAUX DE CHÔMAGE A 4,2%

17 avril - Les salaires au Royaume-Uni ont progressé moins que l’inflation sur les trois mois à février, en dépit d’un taux de chômage tombé à son plus bas niveau depuis 1975.

Les chiffres publiés mardi par l’institut national de la statistique (ONS) montrent que les salaires ont progressé de 2,8%, comme sur les trois mois à fin janvier. Les économistes anticipaient en moyenne une hausse de 3%.

L’inflation sur cette période, mesurée par l’indice des prix à la consommation, s’est établie à 2,9%.

Le taux de chômage est tombé à 4,2%, à son plus bas niveau depuis mai 1975, contre un consensus de 4,3%.

La Banque d’Angleterre s’attend à ce que la baisse du chômage commence à faire grimper les salaires plus rapidement, principale raison pour laquelle elle a dit qu’elle devrait relever ses taux d’intérêt plus rapidement qu’elle ne le pensait auparavant.

Les ménages britanniques, dont la consommation est le principal moteur de la croissance, sont confrontés à la fois au ralentissement de la croissance des salaires et à la hausse de l’inflation.

Hors primes, la hausse sur les trois à février en rythme annuel a été de 2,8%, comme prévu.

Tableau

* RECUL DE 0,1% DE LA PRODUCTION MANUFACTURIÈRE EN FÉVRIER

11 avril - La production manufacturière a baissé de manière inattendue en février, pour la première fois en près d’un an, selon les chiffres publiés mercredi par l’institut national de la statistique (ONS) qui suggèrent un ralentissement de l’économie britannique au premier trimestre.

La production manufacturière a reculé de 0,2% sur un mois en février après avoir stagné le mois précédent. Elle avait été annoncée en hausse de 0,1% en janvier en première estimation.

Il s’agit de son premier recul depuis mars 2017. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une hausse de 0,2%.

Sur un an, la production manufacturière affiche une hausse de 2,5%, là encore nettement inférieure au consensus de 3,3%.

Ces chiffres vont retenir l’attention de la Banque d’Angleterre (BoE), qui a prévenu en février qu’il lui faudrait probablement relever les taux d’intérêt plus tôt et plus fortement qu’elle ne le pensait il y a trois mois en raison de l’amélioration des perspectives économiques de la Grande-Bretagne.

La production industrielle dans son ensemble, qui regroupe production manufacturière et secteur de l’énergie, a progressé elle de 0,1% en février, après une hausse de 1,3% en janvier.

Les économistes attendaient en moyenne une augmentation de +0,4%.

L’activité dans la construction a notamment chuté de 1,6% après avoir plongé de 3,1% en janvier. Tableau

* DÉFICIT COMMERCIAL MOINS ÉLEVÉ QUE PRÉVU EN FÉVRIER

11 avril - Le déficit des échanges commerciaux a diminué plus que prévu à 10,20 milliards de livres sterling (11,70 milliards d’euros) en février, son plus faible niveau depuis cinq mois, a annoncé mercredi l’institut national de la statistique (ONS).

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à un déficit de 11,95 milliards.

Le déficit du mois de janvier a été révisé à 12,23 milliards de livres au lieu de 12,33 milliards initialement annoncé.

En incluant les services, excédentaires de 9,24 milliards de livres, le déficit du mois de février ressort à 965 millions.

En volume, les exportations de biens ont reculé de 0,9% en février tandis que les importations ont baissé de 6,2%. Sur trois mois, leur évolution est de respectivement -1,6% et -1,1%.

Tableau

* Les indicateurs publiés en mars (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below