April 10, 2018 / 3:16 AM / 8 months ago

Xi Jinping promet d'ouvrir l'économie chinoise, en réponse à Trump

BOAO, Chine, 10 avril (Reuters) - Le président chinois Xi Jinping a promis mardi d’ouvrir davantage l’économie de son pays et d’abaisser dès cette année les droits de douane sur certains produits, notamment dans le secteur automobile, rassurant les marchés financiers en prenant le contre-pied des mesures protectionnistes annoncées par son homologue américain Donald Trump.

Dans un discours très attendu prononcé devant le Forum de Boao pour l’Asie, dans la province de Hainan, Xi a estimé que la mondialisation économique était une tendance “irréversible” mais qu’elle se devait d’être “inclusive”.

Il a défendu la place de son pays dans le commerce mondial en assurant que Pékin “ne menacera personne”, notamment dans le cadre de son ambitieux projet de nouvelle Route de la soie, et “ne remettra pas en cause l’ordre établi” comme peut le craindre Washington.

A l’heure où les tendances protectionnistes se multiplient dans le monde, particulièrement aux Etats-Unis, Xi a promis de poursuivre les réformes financières et d’ouvrir davantage l’économie chinoise aux investissements étrangers.

Il a évoqué en particulier le secteur de l’assurance mais surtout celui de l’automobile, pour lequel il a annoncé vouloir relever les limites de propriété étrangère tout en abaissant les droits de douane sur les importations, deux mesures espérées de longue date par les constructeurs étrangers.

“Cette année, nous allons considérablement les droits de douane sur les importations d’automobiles et dans le même abaisser les droits de douane sur d’autres produits”, a-t-il déclaré.

Répondant indirectement aux critiques formulées la semaine dernière par Donald Trump pour menacer la Chine de droits de douane supplémentaires, il s’est aussi engagé à protéger les droits de propriété intellectuelle des sociétés étrangères, tout en invitant les autres pays à faire de même avec les entreprises chinoises.

Ce discours rassurant pour les investisseurs après une semaine de surenchère entre Washington et Pékin a été salué par les marchés financiers en Asie, où l’indice le plus large des valeurs d’Asie-Pacifique a effacé ses pertes initiales pour gagner près de 0,8%.

A la Bourse de Tokyo, où le Nikkei progressait de 1,08% à la mi-séance, l’indice des équipements de transport signait la troisième plus forte hausse sectorielle (+1,5%), porté par Toyota (+1,9%) et Nissan (+2,1%).

Aux Etats-Unis, les futures sur les indices de Wall Street ont accru leurs gains, le S&P500 E-mini s’inscrivant en hausse de 1,0%.

Kevin Yao, avec Masayuki Kitano à Singapour Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below