March 31, 2018 / 12:04 PM / 4 months ago

France-Grève "très suivie" chez Carrefour, selon les syndicats

PARIS, 31 mars (Reuters) - Les employés de Carrefour ont entamé samedi un mouvement de grève, très suivi selon leurs syndicats, pour dénoncer la restructuration de leur entreprise qui prévoit notamment le départ volontaire de 2.400 salariés en France.

Selon Force ouvrière, syndicat majoritaire dans l’entreprise, une grande partie des 220 hypermarchés du groupe étaient fermés samedi et le mouvement était “très suivi” dans les magasins parisiens.

“C’est un mouvement suivi à 70-80% dans tous les magasins. Les fleurons du groupe sont complètement à l’arrêt”, a déclaré à Reuters Dejan Terglav, secrétaire général FO de Carrefour, citant notamment les hypermarchés d’Antibes (Alpes-Maritimes) et Charleville-Mézières (Ardennes).

Selon la direction du groupe, interrogée par Reuters, certains magasins bloqués dans la matinée de samedi étaient en passe de rouvrir, comme à Monaco.

“Les clients sont solidaires avec nous. Beaucoup font demi-tour après avoir reçu le tract”, a rapporté Dejan Terglav.

Les syndicats devraient selon lui se réunir mardi, après le week-end pascal, pour décider de la suite à donner au mouvement.

Toujours selon Force ouvrière, 22 des 24 plates-formes logistiques qui approvisionnent les magasins à travers la France sont en grève à des degrés divers depuis jeudi minuit.

Carrefour a annoncé le 23 janvier un vaste plan de transformation pour retrouver sa compétitivité, qui passe par des réductions d’effectifs, la vente de certains magasins Dia et des investissements dans le numérique. Un plan de départs volontaires sera mis en place pour 2.400 salariés en France.

Les salariés dénoncent aussi l’annonce par la direction de faire passer la prime à la participation de 600 euros à 57 euros.

“Les salariés ne peuvent pas encaisser des coups en permanence”, a déclaré au micro de BFM Business Sylvain Macé, délégué CFDT. “Comment l’entreprise peut-elle décider de restructurer parce que ça va assez mal et décider de redistribuer 45% des résultats nets du groupe, soit 350 millions d’euros, sous forme de dividendes ? Cela devient intenable.”

Les grévistes ont reçu le soutien de certains élus comme le député La France insoumise du Nord Adrien Quatennens.

“Avec les salariés de #Carrefour mobilisés à #Lille pour leur pouvoir d’achat, contre les suppressions de postes, les fermetures de magasins et le gavage des actionnaires”, a-t-il écrit sur son compte Twitter. (Elizabeth Pineau, édité par Jean-Stéphane Brosse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below