March 30, 2018 / 8:37 PM / 5 months ago

LEAD 1-Mediaset signe un accord de partage de contenu avec Sky Italia

(Actualisé avec précisions et contexte)

MILAN, 30 mars (Reuters) - Le groupe de télédiffusion italien Mediaset a annoncé vendredi avoir conclu un accord de partage de contenu avec la filiale italienne du géant britannique de la télévision payante Sky, qui ouvre la voie à d’éventuelles alliances de plus grande portée entre les deux groupes concurrents.

Cet accord est signé alors que l’activité de télévision payante de Mediaset en difficulté cherche à renouveler son modèle économique et qu, de façon générale, les télédiffuseurs affinent leurs stratégies pour résister à la concurrence des fournisseurs de vidéo en ligne tels que Netflix.

Mediaset a précisé dans un communiqué que l’accord allait lui permettre de diffuser les chaînes Cinéma et Séries TV de sa filiale de télévision payante Premium sur la plate-forme satellitaire de Sky Italia.

De son côté, Sky Italia pourra utiliser la plate-forme de TV payante numérique de Mediaset Premium pour offrir ses propres services et chaînes, a dit le groupe contrôlé par la famille de l’ex-président du Conseil Silvio Berlusconi dans un communiqué.

Jeudi, Sky Italia a conclu un partenariat de long terme avec le spécialiste de la fibre optique Open Fiber lui permettant d’offrir un service TV sur internet en Italie.

La filiale Premium de Mediaset, avec moins de deux millions d’abonnés, peine à rentabiliser les lourds investissements nécessaires pour les droits de la Ligue des Champions et des matchs de football italiens de Série A, et a peu à peu perdu des parts de marché au profit de Sky, son principal concurrent.

Le télédiffuseur italien avait signé un accord par lequel le Vivendi devait racheter Premium. Mais le groupe français a rapidement mis fin en juillet 2016 à cet accord et Mediaset lui réclame trois milliards d’euros d’indemnités.

Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi, a réaffirmé à Milan le 8 mars qu’un compromis entre le groupe de médias français et Mediaset concernant leur accord avorté dans la télévision payante “serait très pertinent”.

Vivendi est le deuxième actionnaire de Mediaset, derrière la famille Berlusconi, avec une participation de 28,8%.

La remise en question de l’accord avec Vivendi a incité Premium à changer de stratégie pour se tourner davantage vers la vidéo à la demande, en s’appuyant moins sur l’offre de contenu sportif “premium”, qui implique de lourds investissements.

“Si vous ne concluez pas d’alliances dans la télévision payante afin d’enrichir le contenu proposé aux clients, d’autres acteurs, comme Netflix, arriveront sur le marché pour vous avaler”, a dit à Reuters une source proche du dossier.

Mediaset a précisé dans son communiqué que l’accord prévoyait également une option de cession à Sky Italia - entre novembre et décembre de cette année - du contrôle total d’une société nouvellement créée dans laquelle les actifs techniques, opérationnels et de maintenance de Premium seraient transférés.

“Les deux groupes se ‘reniflent’ pour voir s’ils s’entendent bien en vue de futurs accords”, ajoute la source. (Giulia Segreti, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below