March 27, 2018 / 7:12 PM / 9 months ago

Vuitton accélère le développement de sa production face à la demande

* Le maroquinier ouvre sa 15e manufacture en France d’ici juillet

* Deux autres sites sont prévus en 2019

* La production gagne en rapidité et en agilité

par Pascale Denis et Sarah White

SAINTE-FLORENCE (Vendée) 27 mars (Reuters) - Louis Vuitton, principal centre de profits de LVMH, accélère le développement de ses capacités de production en France pour pouvoir répondre à une forte demande provenant notamment de la clientèle chinoise.

La marque phare du groupe de luxe, dont le nombre des ateliers était resté stable entre 2011 et 2017, s’apprête à ouvrir sa quinzième manufacture en France d’ici juillet, en Vendée, et prévoit l’ouverture de deux nouveaux sites en 2019, dont un en début d’année dans le Maine-et-Loire.

“Avec les deux ateliers que nous allons ouvrir en juillet 2018 et janvier 2019, nous allons créer au total 500 emplois”, a déclaré mardi à la presse Emmanuel Mathieu, directeur industriel de Louis Vuitton, en marge d’une visite d’un des ateliers de la marque, à Sainte-Florence (Vendée).

Chaque atelier compte environ 250 employés et le maroquinier emploie au total 3.500 personnes dans l’Hexagone aujourd’hui.

La griffe, qui dispose aussi de deux sites production en Californie dédiés au marché américain, prévoit d’en ouvrir un troisième, au Texas, dans le courant de 2019.

Elle détient également quatre manufactures en Espagne, surtout consacrées à la petite maroquinerie, ainsi que deux sites, en Roumanie et au Portugal, spécialisés dans la fabrication de pièces détachées comme les boucles de sacs.

Elle a encore recours, pour une petite part, à des maroquiniers français sous-traitants, ainsi qu’à des fabricants tiers en France et en Italie pour sa célèbre toile monogrammée.

Face à l’explosion des ventes, notamment auprès de la clientèle asiatique, Louis Vuitton a fait évoluer son modèle de fabrication.

“Nous avons appris à nous adapter le plus rapidement possible en fonction du succès que rencontrent les produits”, a expliqué Emmanuel Mathieu.

DELAIS RACCOURCIS

Pour rendre la production aussi agile et rapide que possible, les employés sont devenus polyvalents et peuvent passer d’un poste de travail à l’autre. Pour plus de souplesse, les ateliers ne ferment plus au mois d’août et ont instauré des horaires décalés.

Le délai entre une commande passée à l’atelier et la livraison des produits dans les magasins a ainsi été ramené à deux semaines, au lieu de quatre il y a quelques années, et l’objectif est de le réduire à une semaine.

Par ailleurs, pour éviter les stocks inutiles, la fabrication s’adapte à la demande en fonction des niveaux de ventes dans les magasins. Louis Vuitton préfère ainsi fabriquer peu, au départ, et s’adapter ensuite en fonction de l’évolution de la demande.

Le “Capucine” ou le “Twist” restent parmi les best-sellers de la marque.

“Notre choix, c’est d’apporter aux clients un renouvellement qui réponde à leurs attentes. Nous attachons une énorme importance à cette rapidité de réponse”, a dit Emmanuel Mathieu.

La chaîne logistique, connue pour son efficacité, permet ensuite de livrer les magasins en deux ou trois jours, grâce à une dizaine d’entrepôts logistiques répartis dans le monde.

Louis Vuitton, dont les ventes sont estimées à plus de huit milliards d’euros par les analystes, tourne à plein régime.

La marque a signé une croissance à deux chiffres en 2017, profitant notamment du rebond de la demande chinoise qui compte pour 30% de son chiffre d’affaires.

Elle profite de l’ouverture de son dernier navire amiral, place Vendôme à Paris, et récolte les fruits d’une stratégie payante consistant à offrir une très large gamme de produits et de prix dans un marché tiré par les classes moyennes et supérieures des pays émergents.

Louis Vuitton figure, avec une poignée de concurrents comme Gucci (propriété de Kering), Hermès ou Moncler, parmi les griffes qui gagnent des parts de marché et signent les meilleures performances du secteur.

Hermès, qui augmente ses capacités de production d’environ 8% par an, s’apprête quant à lui à ouvrir sa 16e manufacture en France. (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below