March 26, 2018 / 4:10 PM / 5 months ago

Neopost-Baisse du C.A. et probable tassement de la marge en 2018

PARIS, 26 mars (Reuters) - Neopost a annoncé lundi anticiper pour cette année une nouvelle baisse de son chiffre d’affaires en raison d’un recul de ses activités liées au courrier, ainsi qu’un probable tassement de sa marge opérationnelle courante, après avoir pâti en 2017 d’une contre-performance de ses solutions digitales.

Le groupe, qui compte sur la gestion des communications avec les clients et la logistique pour compenser le déclin du traitement du courrier, dit dans un communiqué prévoir pour 2018 une marge opérationnelle courante autour de 18% hors charges liées aux acquisitions, contre 18,2% en 2017 et 18,6% en 2016.

Son chiffre d’affaires affiche déjà une baisse de 2,2% en données organiques à 1,112 milliard d’euros, légèrement en deçà du consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui s’établissait à 1,126 milliard.

Neopost a fait moins bien que ses propres attentes, en particulier au quatrième trimestre en raison de la contre-performance de sa division Enterprise Digital Solutions (EDS) qui n’a pas engrangé les gros contrats de licences de logiciels de gestion des communications clients attendus et dont le C.A. a chuté de plus de 12% au quatrième trimestre.

“Non seulement aucun de ces prospects ne s’est matérialisé mais nous avions en plus une base de comparaison élevée au quatrième trimestre 2016”, a dit le directeur financier Jean-François Labadie à des journalistes.

Il a ajouté que le nouveau directeur général Geoffrey Godet, arrivé dans le groupe début février, avait décidé de changer l’approche commerciale de Neopost sur ce type de gros contrats.

“Plutôt que de chercher à placer d’emblée des solutions complètes onéreuses pour nos clients nous allons désormais privilégier une approche plus évolutive”, a dit le directeur financier.

Geoffrey Godet est arrivé au poste de DG dans le cadre d’une dissociation de fonctions de PDG, le patron sortant Denis Thiery, conservant le seul titre de président.

Le groupe, qui présentera ses objectifs stratégiques d’ici la fin de son exercice fiscal en janvier 2019, n’est pas en mesure de fournir à ce stade d’horizon pour son ambition actuelle d’atteindre une marge opérationnelle courante, hors charges liées aux acquisitions, supérieure à 20%.

“Cela va dépendre de la vitesse à laquelle on va réussir à stabiliser le revenu”, a déclaré Jean-François Labadie.

“Notre priorité est d’accélérer les revenus des lignes produits des nouvelles activités (Communication & Shipping Solutions) et de protéger notre capacité à générer des cash flow importants pour pouvoir continuer à investir dans la transformation du groupe”, a-t-il ajouté.

Neopost, dont le bénéfice net part du Groupe a progressé de 13,2%, propose un dividende stable de 1,70 euro par action au titre de 2017.

Le communiqué: bit.ly/2I6WLkN

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below