March 22, 2018 / 9:04 AM / 8 months ago

BOURSE-Suez baisse, RBC sanctionne l'accumulation de mauvaises nouvelles

PARIS, 22 mars (Reuters) - Suez accuse l’une des plus fortes baisses du SBF 120 jeudi matin en Bourse de Paris après la dégradation de la recommandation de RBC, qui a réduit ses estimations de résultats en soulignant les pressions sur le dividende et le risque lié à un éventuel désengagement d’Engie du capital.

Le titre du groupe de services aux collectivités cède 1,56% à 11,37 euros à 09h01 alors que le SBF 120 perd 0,24% et que l’indice Stoxx européen du secteur avance de 0,14%.

RBC a abaissé sa recommandation sur Suez à “sous-performance” contre “performance du secteur” et ramené son objectif de cours de 13,50 à 11 euros.

L’intermédiaire a revu en baisse ses estimations de bénéfice net pour 2019 et 2020, qui sont désormais inférieures de 20% au consensus.

“Au cours des trois derniers mois, Suez a délivré un triplé de mauvaises nouvelles: la mauvaise gestion des prévisions chez GE Water, l’avertissement sur le bénéfice de 2017 et la baisse de la prévision de résultat courant pour 2018”, souligne-t-il.

Suez a annoncé au début du mois le lancement d’un plan visant à améliorer sa rentabilité après un exercice 2017 pénalisé par des dépenses exceptionnelles en fin d’année. En janvier, il avait révisé en baisse son objectif de bénéfice d’exploitation (Ebit) 2017.

Aux difficultés auxquelles est confrontée la division Eau en Europe s’ajoute, pour RBC, le risque d’une cession au moins partielle de la participation d’Engie au capital.

“Nous ne pensons pas qu’un maintien de sa participation minoritaire de 32% ait un intérêt stratégique pour Engie car elle trouble son scénario d’investissement et nous pensons qu’il y a de meilleures opportunités ailleurs pour parvenir à une amélioration du rendement des capitaux propres”, écrivent les analystes de RBC.

Concernant le dividende, ils expliquent que, sur la base de leurs estimations, Suez devrait porter son ratio de distribution à plus de 100% pour conserver un dividende de 0,65 euro par action, son niveau des dernières années, ce qui maintiendrait le ratio d’endettement net/Ebitda à plus de 3,0 et pourrait donc préoccuper les agences de notation.

“Cependant, puisque Suez est actuellement noté A3, donc confortablement en catégorie ‘investment grade’, nous doutons qu’il soit trop préoccupé par une dégradation d’un échelon permettant de maintenir le dividende”, reconnaît RBC.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below