March 20, 2018 / 3:21 PM / 8 months ago

Glencore-Le contrôle du cobalt par la Chine, un risque pour l'UE

LAUSANNE, Suisse, 20 mars (Reuters) - Le directeur général de Glencore Ivan Glasenberg a estimé mardi que l’industrie automobile européenne se réveillait trop tard pour constater que la Chine mettait la main sur la majeure partie des stocks mondiaux de cobalt, l’un des principaux métaux nécessaires aux batteries de véhicules électriques.

“Si le cobalt tombe dans les mains des Chinois, oui, vous ne verrez pas de véhicules électriques produits en Europe. Ils se réveillent trop tard (...) Je pense que c’est parce que le secteur automobile n’a jamais eu de problème d’approvisionnement avant”, a-t-il déclaré à la conférence FT Global Commodities Summit organisée à Lausanne.

Environ 70% de la production mondiale de cobalt provient des mines de la République démocratique du Congo. La semaine dernière, Glencore, le premier producteur mondial de cobalt, a annoncé céder environ un tiers de sa production des trois prochaines années au groupe chinois GEM. [nL8N1QW84R}

Ivan Glasenberg a ajouté qu’il était toutefois prêt à vendre les mines de cobalt en RDC à la Chine s’il elle lui en offrait un très bon prix. (Julia Payne Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below