March 20, 2018 / 9:35 AM / 9 months ago

BOURSE-Publicis peine à rassurer avec son nouveau plan stratégique

PARIS, 20 mars (Reuters) - Publicis évolue de façon erratique mardi en Bourse après la publication des nouveaux objectifs financiers sur trois ans du groupe publicitaire destinés à rassurer les investisseurs inquiets des perspectives de croissance du secteur.

A 10h22, l’action recule de 1,49% à 58,22 euros, après avoir brièvement pris plus de 3% dans les premiers échanges. Le secteur européen des médias cède dans le même temps de 0,04%.

Publicis, dont la croissance organique du chiffre d’affaires a été inférieure à 1% au cours des deux derniers exercices, se donne pour ambition d’atteindre une croissance de 4% à données comparables à l’horizon 2020, ce qui constituerait sa meilleure performance depuis 2011.

Pour les analystes de Liberum, qui visent pour leur part une croissance organique de 2% d’ici deux ans, l’objectif de Publicis en termes de chiffre d’affaires constitue le principal point d’attention de la journée investisseurs qui se déroule mardi à Londres.

Publicis prévoit parallèlement d’améliorer son taux de marge opérationnelle dans une fourchette de 30 à 50 points de base par an, ce qui la porterait entre 16,4% et 17,0% d’ici 2020, à comparer à un objectif qui avait été fixé à 17,3% pour 2018 dans son précédent plan stratégique, avant d’être abandonné.

“L’objectif de marge opérationnelle devrait aussi être perçu comme ambitieux et la question sera de savoir dans quelle mesure la prévision dépend de la croissance organique du chiffre d’affaires”, indiquent les analystes de Liberum.

Ces derniers soulignent par ailleurs que la prévision d’une croissance annuelle de 5% à 10% du bénéfice net courant par action, à taux de change constants, est déjà intégrée par le consensus et ne devrait donc pas conduire à des révisions à la hausse des attentes.

LA DIRECTION DOIT CONVAINCRE

“Les investisseurs ne s’attendaient pas à des objectifs aussi détaillés”, soulignent pour leur part les analystes de Barclays.

“La vraie question est de savoir si les investisseurs croiront en ces objectifs, qui reposent en grande partie sur du M&A”, ajoutent-ils.

Pour doper sa croissance organique, Publicis prévoit en effet de multiplier les acquisitions ciblées, auxquelles il consacrera un budget de l’ordre de 300 à 500 millions d’euros par an d’ici 2020.

“Le cours de Bourse devrait bien réagir dans un premier temps, en raison des objectifs détaillés qui n’étaient pas attendus”, indiquent les analystes de Barclays.

“La question de savoir si cela sera durable dépendra de la façon dont la direction parviendra à convaincre aujourd’hui sur la manière dont elle compte atteindre ces objectifs.” (Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below