March 19, 2018 / 3:39 PM / in 5 months

L'investisseur activiste Sherborne entre au capital de Barclays

par Dasha Afanasieva et Sinead Cruise

LONDRES, 19 mars (Reuters) - Le fonds Sherborne Investors , géré par l’investisseur activiste Edward Bramson, a pris une participation de 5% dans Barclays, une initiative saluée par d’autres actionnaires qui espèrent qu’elle entraînera une réorganisation de la banque britannique.

Barclays est sous pression pour améliorer ses profits alors que la stratégie mise en place depuis 2015 par Jes Staley, son directeur général, et consistant à mettre l’accent sur la banque d’investissement ne porte guère ses fruits.

L’établissement, qui a annoncé lundi une série de changements dans son équipe de direction pour des raisons de réglementation, peine à concurrencer ses grandes rivales américaines.

Selon une source ayant connaissance du dossier, le fonds a rencontré des dirigeants de Barclays après la publication de résultats décevants publiés par la banque le mois dernier.

“A l’instar des autres actionnaires, Barclays poursuivra le dialogue avec Sherborne et lui souhaite la bienvenue en tant qu’actionnaire”, dit la banque britannique dans un communiqué.

Vers 15h30 GMT, l’action Barclays gagne 4,01% à 217,9 pence, son plus haut niveau depuis fin avril 2017 et l’une des plus fortes hausses de l’indice large européen Stoxx 600 qui perd 0,76% dans le même temps. Sherborne prend 2,35%.

Le fonds activiste, qui se décrit comme une société d’investissement ayant vocation à redresser les entreprises, a levé 700 millions de livres en entrant en Bourse l’an dernier.

Selon un document boursier, Sherborne possède 1,94% des actions Barclays, le reste de sa participation de 5% dans le capital de la banque étant détenu via des produits dérivés.

“CELA NE FERA PAS DE MAL DU TOUT”

La semaine dernière, des actionnaires de Barclays ont dit à Reuters que Jes Staley avait encore un an pour tenir sa promesse de faire de la banque d’investissement une source de profit capable d’aider la banque à résister aux retournements de cycles, sans quoi ils exigeraient un réexamen de l’activité de la banque.

“Cela ne fera pas de mal du tout”, a dit l’un des 40 principaux actionnaires de la banque, saluant le soutien qu’apporte Edward Bramson à leur remise en cause des performances de Jes Staley aux niveaux des coûts et des profits.

“Ce sera intéressant de voir exactement ce qu’il souhaite les voir faire différemment ou mettre au premier plan (...), il choisit très soigneusement ses cibles”, a dit un actionnaire.

Les rendements dans la banque d’investissement ont continué à décevoir malgré le retournement favorable des conditions de marché, ce qui a conduit certains actionnaires à fixer à Jes Staley une date butoir pour parvenir à une amélioration.

“Il semble que Barclays ait eu plusieurs réunions avec Sherborne mais nous ne connaissons pas les détails de ses intentions”, écrivent les analystes de KBW dans une note.

“A notre avis, il y a clairement une occasion importante de création de valeur à dégager pour l’actionnaire d’un changement de direction”, poursuit l’intermédiaire, qui qualifie Barclays de cible parfaite pour un investisseur activiste.

La banque, dont le titre est inclus dans l’indice FTSE 100 , est également aux prises avec une enquête de la Financial Conduct Authority (FCA) sur le rôle de Jes Staley dans une tentative de démasquer un lanceur d’alerte. (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below