March 1, 2018 / 10:46 AM / in 7 months

BOURSE-Carrefour chute, ses résultats annuels et ses perspectives déçoivent

PARIS, 1er mars (Reuters) - Carrefour plonge en Bourse jeudi matin après des résultats annuels décevant et des perspectives très prudentes, qui devraient inciter les analystes à réviser en baisse leurs prévisions et qui laissent penser que le plan de transformation du groupe sera long et difficile.

A 11h40, le titre décroche de 6,39% à 17,74 euros, accusant sa plus forte baisse en une seule séance depuis la fin août 2017, alors que l’indice CAC 40 cède dans le même temps 1,11%.

Le distributeur a vu sa performance opérationnelle chuter en 2017 et son résultat net basculer dans le rouge après d’importantes charges exceptionnelles.

Il a aussi averti que sa rentabilité serait affectée en 2018 par les taux de change ainsi que par de nouvelles dépréciations et charges de restructuration.

Le refus du directeur financier de commenter le consensus sur le résultat opérationnel courant (ROC) 2018 et l’annonce de nouvelles charges à venir laissent penser que le consensus est trop élevé, estiment plusieurs analystes.

Pour Oddo, les prévisions des analystes pour le ROC 2018 pourraient être révisées en baisse de 5% à 8%.

“L’environnement compétitif et les effets de change ont empêché Carrefour de donner des prévisions précises pour 2018 et le groupe a laissé entendre qu’il y aurait encore des charges à venir”, commentent les analystes de Jefferies.

“Le processus de retournement prendra du temps”, ajoutent-ils.

Ceux de Barclays soulignent eux aussi que le management de Carrefour s’est montré très prudent pour 2018. Ils notent également que seule une faible part - 333 millions sur 1,3 milliard - des charges exceptionnelles annoncées ont trait au plan décidé par le PDG Alexandre Bompard.

“Les résultats et la génération de cash seront donc encore impactées par des charges de restructuration en 2018”.

Par ailleurs, la concurrence sur les marchés français et européens ne faiblit pas et la visibilité sur le redressement de l’Argentine est faible, ajoutent-ils.

Les analystes de Bernstein notent quant à eux que le résultat opérationnel courant en France est inférieur de 3,9% au consensus et ils craignent que la reprise des volumes, qui ne semble pas être l’objectif prioritaire de Carrefour, se manifeste plus tardivement que prévu.

Laetitia Volga, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below