March 9, 2018 / 9:53 AM / 4 months ago

GB/Indicateurs-Rebond plus fort que prévu des ventes au détail

(.)

LONDRES, 22 mars (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques britanniques publiés depuis le début du mois:

* HAUSSE DE 0,8% DES VENTES AU DÉTAIL EN FÉVRIER

22 mars - Les ventes au détail ont augmenté plus fortement que prévu en février en Grande-Bretagne, même si des doutes persistent sur le dynamisme de la consommation.

L’institut britannique de la statistique (ONS) a fait état jeudi d’une hausse de 0,8% des ventes au détail en février par rapport au mois précédent, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient un rebond limité à 0,4% après le recul de 0,2% observé en janvier.

Sur les trois mois à février, un indicateur atténuant la volatilité mensuelle, les ventes au détail se sont contractées de 0,4%, soit leur plus mauvaise performance en près d’un an après le net recul de décembre.

Le rebond de février pourrait en outre ne pas durer en mars en raison des tempêtes de neige qui ont perturbé l’activité en Grande-Bretagne.

La hausse des prix de détail a été de 2,5% sur un an le mois dernier, la plus faible depuis janvier 2017.

L’ONS a précisé que la croissance des ventes au détail en février avait été principalement soutenue par l’activité des supermarchés, par les achats de carburant et par le commerce en ligne. Les distributeurs non-alimentaires ont en revanche vu leurs ventes se contracter.

Sur un an, les ventes au détail ont augmenté de 1,5% en février contre une hausse de 1,3% anticipée par les économistes.

Tableau

* LES SALAIRES EN NETTE HAUSSE, TAUX RECORD D’EMPLOI

21 mars - Les salaires au Royaume-Uni ont enregistré leur plus forte progression depuis 2015 sur les trois mois à fin janvier, augmentant la probabilité d’une hausse des taux en mai.

Les chiffres publiés mercredi par l’institut national de la statistique (ONS) montrent aussi que l’emploi a progressé plus que prévu, avec un taux d’emploi revenu à son niveau record de 75,3%, même si le nombre de chômeurs inscrits a augmenté.

Les salaires, primes incluses, ont augmenté de 2,8% en rythme annuel sur les trois mois à janvier, leur plus forte hausse depuis les trois mois à septembre 2015, après +2,7% (révisé) sur la période allant à décembre. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 2,6%.

Hors primes, leur hausse a été de 2,6%, comme attendu, après +2,5% sur les trois mois à décembre.

La hausse attendue des salaires explique pour une bonne partie que la Banque d’Angleterre ait dit en février prévoir de nouvelles hausses de taux, à un rythme accru.

Le nombre de personnes en emploi a augmenté de 168.000 sur les trois mois à janvier, bien plus que la hausse de 84.000 attendue, et le taux de chômage est revenu à 4,3%, au plus bas depuis 40 ans, après être brièvement monté à 4,4%.

Le nombre de demandeurs d’emplois inscrits a augmenté de 9.200 à 838.000 en février.

L’ONS a par ailleurs annoncé que la Grande-Bretagne avait enregistré un déficit budgétaire de 1,3 milliard de livres (1,5 milliard d’euros) en février, légèrement supérieur au consensus qui était à 1,1 milliard. Cela porte le déficit des 11 premiers mois de l’exercice fiscal à 41,4 milliards de livres, en baisse de 5,7% par rapport à la même période d’il y a un an.

Tableau de l’emploi et des salaires

Tableau de la situation budgétaire

* L’INFLATION RALENTIT PLUS QUE PRÉVU EN FÉVRIER

20 mars - L’inflation en Grande-Bretagne a été plus faible que prévu en février, l’impact du vote en faveur du Brexit s’estompant.

Les prix à la consommation ont augmenté de 2,7% en février en rythme annuel le mois dernier, leur plus faible progression depuis juillet 2017, a annoncé mardi l’Office national de la statistique (ONS).

Cette hausse est légèrement en deçà des prévisions des analystes qui anticipaient en moyenne +2,8%.

Ce ralentissement ne devrait toutefois pas modifier la politique de la Banque d’Angleterre, qui a prévenu qu’il lui faudrait probablement relever les taux d’intérêt plus tôt et plus fortement qu’elle ne le pensait il y a trois mois en raison de l’amélioration des perspectives économiques de la Grande-Bretagne dans un contexte international porteur.

Les investisseurs estiment que la BoE devrait maintenir sa politique monétaire inchangée lors de sa réunion de jeudi et anticipent une nouvelle hausse des taux en mai.

L’inflation a bondi en Grande-Bretagne avec la hausse des prix importés liée à la chute de la livre qui a suivi le vote du 23 juin 2016 pour une sortie de l’Union européenne.

Mais la livre a regagné du terrain ces mois derniers, ce qui devraient alléger certaines pressions inflationnistes qui ont pesé sur le pouvoir d’achat des ménages.

Les prix du pétrole ont baissé et les prix alimentaires ont augmenté plus lentement qu’en février 2017, a observé Phil Gooding, statisticien de l’ONS.

Les chiffres que l’ONS doit publier mercredi devraient montrer une progression des salaires de 2,6% en rythme annuel sur les trois mois à fin janvier et la BoE estime que les salaires devraient croître plus rapidement que l’inflation dns le courant de l’année.

Les industriels ont augmenté leurs prix de vente de 2,6%, contre +2,8% en janvier, une hausse inférieure au consensus de 2,7% et la plus faible depuis novembre 2016.

Les coûts des matières premières ont augmenté de 3,4% en février par rapport au même mois de 2017, contre +4,7% en janvier, bien en deçà du pic de près de 20% enregistré en janvier 2017.

La livre sterling a réduit ses gains face au dollar après l’annonce de cette statistique.

Tableau

* PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 1,3% EN JANVIER

9 mars - La production industrielle a rebondi un peu moins fortement que prévu en janvier, même si elle a enregistré sa plus forte croissance sur un mois depuis décembre 2016 avec la remise en service de l’oléoduc Forties, a annoncé vendredi l’institut national de la statistique (ONS).

Elle a augmenté de 1,3% sur un mois et de 1,6% sur un an alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient des hausses respectives de 1,5% et 1,8%. Elle avait baissé de 1,3% sur un mois en décembre.

La production manufacturière n’a pour sa part progressé que de 0,1% sur un mois en janvier après un gain de 0,3% le mois précédent. Ce résultat est là aussi légèrement inférieur à la croissance attendue par les économistes, qui prévoyaient 0,1 point de plus.

Il s’agit néanmoins d’un neuvième mois consécutif de hausse mensuelle pour la production manufacturière, qui n’avait jamais connu une telle série depuis la création de cette statistique il y a 50 ans.

La tendance générale est toutefois au ralentissement.

Sur les trois mois à janvier, la production manufacturière a augmenté de 0,9%, soit son rythme de croissance le plus faible depuis le milieu de l’année dernière.

L’activité dans la construction a notamment plongé de 3,4% sur un mois en janvier, sa baisse la plus forte depuis juin 2012. Aucun économiste interrogé par Reuters n’avait prévu un recul d’une telle ampleur. Cette contraction est essentiellement due à la forte baisse de la construction résidentielle.

Tableau

* LE DÉFICIT COMMERCIAL SE CREUSE PLUS QUE PREVU EN JANVIER

9 mars - Le déficit des échanges commerciaux s’est creusé légèrement plus que prévu au mois de janvier pour atteindre 12,32 milliards de livres sterling (13,82 milliards d’euros), selon l’ONS.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à un déficit de 12 milliards.

L’ONS attribue ce repli à la chute des exportations de pétrole, conséquence probable de la fermeture de l’oléoduc Forties.

En incluant les services, le déficit s’est établi à 3,074 milliards de livres.

En volume, les exportations de biens ont reculé de 2,5%, tandis que les importations n’ont progressé que de 0,5% sur les trois mois à fin janvier.

Le déficit commercial au quatrième trimestre a été révisé à 7,8 milliards de livres, contre 10,8 milliards de livres en première estimation, en raison d’une hausse plus forte qu’annoncé des exportations de services.

Tableau

* Les indicateurs publiés en février (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below