March 1, 2018 / 3:26 PM / 4 months ago

USA/Immobilier-Rebond des promesses de vente en février

WASHINGTON/NEW YORK, 28 mars (Reuters) - Principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois:

* HAUSSE DE 3,1% DES PROMESSES DE VENTE

28 mars - Le nombre des promesses de vente dans l’immobilier ancien a rebondi en février, au-dessus des prévisions, après un repli inattendu le mois précédent, a annoncé mercredi la Fédération nationale des agents immobiliers (NAR).

Son indice est ressorti à 107,5 en février, en hausse de 3,1% sur le mois précédent, et celui de janvier a été revu à la baisse à 104,3 au lieu de 104,6.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un indice en hausse de 2,1% le mois dernier.

Sur un an, les promesses de ventes ont baissé de 4,1%.

Les promesses de vente sont considérées comme un indicateur avancé de la santé du marché de l’immobilier car elles se transforment en ventes un à deux mois plus tard.

Les reventes de maisons ont bondi en février après deux mois consécutifs de baisse, mais la pénurie chronique de logements demeure un frein à un marché plus vigoureux.

Tableau

* LES PRIX IMMOBILIERS EN HAUSSE DE 6,4%

27 mars - Les prix immobiliers des 20 principales métropoles des Etats-Unis ont progressé de 6,4% en janvier sur un an, après une hausse de 6,3% en décembre, montrent mardi les résultats de l’enquête mensuelle S&P CoreLogic Case-Shiller.

Les économistes attendaient une hausse de 6,2%.

Sur une base mensuelle et en données corrigées des variations saisonnières (CVS), les prix immobiliers des 20 grandes métropoles suivies par Case-Shiller sont en hausse de 0,8%, supérieure aux attentes, après une progression de 0,7% (chiffre révisé en hausse en décembre). Les économistes interrogés par Reuters attendaient +0,7%.

* RECUL DE 0,6% DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN FÉVRIER

23 mars - Les ventes de logements neufs se sont contractées de manière inattendue en février aux Etats-Unis, pour un troisième mois consécutif.

Elles ont reculé de 0,6% au rythme annualisé de 618.000 unités, montrent les chiffres publiés vendredi par le département américain du Commerce. Ce dernier a revu en hausse, à 622.000, le rythme des ventes du mois de janvier, estimé dans un premier temps à 593.000.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que les ventes de logements neufs, qui représentent près de 10% du marché immobilier aux Etats-Unis, augmentent de 4,4% au rythme de 623.000 unités le mois dernier.

Sur un an, les ventes de logements neufs ont progressé de 0,5%.

Elles ont fortement décliné dans l’ouest des Etats-Unis(-17,6%), confronté à une pénurie se traduisant par une forte hausse des prix. Elles ont également reculé dans le Midwest (-3,7%).

Les ventes de logements neufs ont en revanche progressé de 19,4% dans le nord-est et de 9% dans le sud.

Au rythme de février, il faudrait 5,9 mois pour écouler les maisons invendues contre 5,8 mois en janvier.

Tableau

* REBOND PLUS FORT QUE PRÉVU DES REVENTES DE LOGEMENTS

21 mars - Les reventes de logements ont rebondi en février, après deux mois consécutifs de repli, mais la pénurie chronique de maisons à vendre reste un frein pour le marché.

La fédération nationale des agents immobiliers (NAR) a annoncé mercredi que ces ventes de logements anciens avaient augmenté de 3,0% le mois dernier à 5,54 millions d’unités en rythme annualisé corrigé des variations saisonnières (CVS). Le rythme des ventes en janvier a été confirmé à 5,38 millions d’unités.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,5% à 5,40 millions d’unités en février.

Les ventes ont augmenté de 6,6% dans le Sud, où la majeure partie de l’activité a lieu, et elles ont bondi de 11,4% dans l’Ouest. Elles ont en revanche chuté de 12,3% dans le Nord-Est et de 2,4% dans la région du Midwest.

Sur un an, les ventes dans l’immobilier ancien, qui représentent environ 90% de l’activité, ont progressé de 1,1% le mois dernier.

Les stocks de logements ont diminué de 8,1% par rapport à l’an dernier. L’offre a baissé pendant 33 mois consécutifs d’une année à l’autre.

Le prix médian des maisons a augmenté de 5,9% le mois dernier par rapport à février 2017, à 241.700 dollars (196.741 euros), 72e hausse consécutive sur un an.

Tableau:

* MISES EN CHANTIER -7%, PERMIS DE CONSTRUIRE -5,7%

16 mars - La construction résidentielle aux Etats-Unis a ralenti plus que prévu en février, la progression sur le segment des maisons individuelles n’ayant pas suffi à compenser le recul sur celui des immeubles d’habitation.

Les mises en chantier ont chuté de 7% au rythme annualisé de 1,236 million d’unités, a annoncé vendredi le département du Commerce.

Le rythme du mois de janvier a été révisé en légère hausse, à 1,329 million contre 1,326 million en première estimation.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à voir le rythme des mises en chantier à 1,290 million.

Quant au nombre de permis de construire délivrés le mois dernier, ils a baissé de 5,7% au rythme annualisé de 1,298 million d’unités.

Le déclin enregistré sur le segment très volatil des immeubles d’habitation a largement contribué à cette baisse.

Les ventes et les reventes de maisons ont ralenti ces derniers mois, la pénurie d’offre faisant grimper les prix, ce qui laisse sur la touche les primo-accédants.

Les taux des prêts immobiliers ont également augmenté, celui à trente ans tournant autour de 4,44%, non loin de son plus haut de quatre ans à 4,46%, selon Freddy Mac.

Le marché immobilier reste toutefois soutenu par un solide marché de l’emploi.

La construction de maisons individuelles, qui représente la plus grande part du marché du logement, a progressé de 2,9% à 902.000 unités en février et les permis ont baissé de 0,6% à 872.000 unités.

Mais les mises en chantier d’immeubles d’habitation ont chuté de 26,1% à 334.000 unités le mois dernier, à leur plus faible niveau depuis septembre 2017, et les permis de construire sur ce segment ont eux reculé de 14,8% à 426.000 unités.

Tableau

* L’INDICE NAHB EN BAISSE D’UN POINT EN MARS

15 mars - L’indice de confiance des professionnels du secteur de l’immobilier s’est légèrement replié en mars, baissant d’un point à 70, selon l’enquête de la fédération professionnelle NAHB publiée jeudi.

Les économistes interrogés par Reuters l’attendaient à 71.

Son niveau de février a été révisé en légère baisse, à 71 contre 72 dans la précédente estimation.

Le sous-indice mesurant l’opinion des professionnels sur les ventes de logements individuels est resté stable à 77.

Celui mesurant leur opinion sur les ventes à un horizon de six mois s’est contracté de deux points à 78.

* LES DÉPENSES DE CONSTRUCTION STABLES EN JANVIER

1er mars - Les dépenses de construction sont restées stables en janvier, alors que les économistes les attendaient en hausse, la baisse des investissements privés ayant compensé la progression des dépenses dans le secteur public, a annoncé jeudi le département du Commerce.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une progression de 0,3% en janvier.

La hausse de décembre a, elle, été révisée à 0,8% au lieu de celle de 0,7% annoncée en première estimation il y a un mois.

Sur un an, les dépenses ont augmenté de 3,2%.

Les dépenses dans la construction privée ont baissé de 0,5% en janvier, après une progression de 0,6% en décembre.

Dans le public, les dépenses de construction ont, elles, progressé de 1,8 % en janvier, à leur plus haut niveau depuis août 2015, après une hausse identique le mois précédent.

Les dépenses de l’Etat fédéral dans le BTP ont bondi de 14,9%, à un pic depuis septembre 2011.

Tableau

Les indicateurs publiés en février (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below