February 21, 2018 / 10:19 AM / 9 months ago

LEAD 1-Temenos achètera Fidessa £1,4 milliard, Elliott arrive

(Actualisé avec commentaires d’un analyste, cours de Bourse, précisions et contexte)

par John Revill

ZURICH, 21 février (Reuters) - Le concepteur suisse de logiciels bancaires Temenos a annoncé mercredi qu’il achèterait pour 1,4 milliard de livres (1,59 milliard d’euros) son homologue britannique Fidessa Group , dont l’action s’échange au-dessus du prix de l’offre, l’investisseur activiste Elliott ayant dévoilé une prise de participation de près de 5%.

Les deux groupes avaient annoncé mardi qu’ils poursuivaient des discussions avancées en vue d’une telle opération.

Temenos cherche à développer sa clientèle dans le secteur des services financiers grâce à la technologie de trading boursier de Fidessa.

Les actionnaires de Fidessa recevront 35,67 livres en numéraire par action dans le cadre d’une opération qui devrait être finalisée au premier semestre 2018 et qui sera en principe relutive dès cette année.

Les actionnaires de Fidessa auront droit à un dividende final et àn un dividende spécial de 0,797 livre par action au titre de l’exercice 2017.

L’offre représente une prime d’environ 36,9% par rapport au cours d’ouverture de 26,05 livres de Fidessa le 16 février. L’action Temenos recule de 0,7% vers 10h10 GMT, tandis que Fidessa avance de 3,2% à 36,85 livres au même moment.

Le fonds activiste Elliott Capital Advisors a dévoilé de son côté une participation de 4,8715% dans Fidessa.

Temenos a précisé qu’il emprunterait jusqu’à 1,43 milliard de livres pour financer cette acquisition et qu’il lèverait par la suite des fonds, dont le montant n’a pas été précisé, sur les marchés financiers afin de réduire son endettement.

Andreas Müller, analyste de la Banque cantonale de Zurich, estime cette levée de fonds 400-450 millions de dollars (324-365 millions d’euros).

Cette transaction “accélèrera les stratégies complémentaires de croissance des deux entreprises dans la banque et les marchés financiers et nous permettra de croiser nos bases de clients et de nous octroyer une plus grande part des budgets informatiques des banques particulièrement au moment où elles se développent dans le cloud”, déclare le directeur général de Temenos Andreas Andreades dans un communiqué.

Le nouvel ensemble aurait réalisé un chiffre d’affaires de plus de 1,2 milliard de dollars en 2017 et une marge bénéficiaire brute de 32,3% que Temenos souhaite porter à 37% grâce à des économies annuelles de 60 millions de dollars.

Andreas Andreades a noté une très forte fragmentation du segment des logiciels dans le secteur des marchés financiers, dominé par des systèmes vieillissants, ce qui offre des opportunités de croissance au nouvel ensemble.

“Les synergies, plus élevées que nous ne le pensions, la croissance des ventes et la hausse du résultat ajusté dès la première année sont des aspects positifs”, commente l’analyste Andreas Müller.

“La logique industrielle est claire: de nombreuses banques en Asie et en Europe proposent une activité de trading en plus de la banque de détail et de la gestion d’actifs, ce qui ouvre la possibilité évidente de ventes croisées”, ajoute-t-il. (Catherine Mallebay-Vacqueur et Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below