February 21, 2018 / 8:04 AM / 5 months ago

LEAD 2-Lloyds Banking-Le bénéfice de 2017 est le plus élevé depuis 2006

(Actualisé avec cours de Bourse et détails sur une charge)

par Emma Rumney et Lawrence White

LONDRES, 21 février (Reuters) - Lloyds Banking Group a annoncé mercredi un bénéfice imposable annuel en hausse de 24% à 5,3 milliards de livres (6,0 milliards d’euros), le plus élevé depuis 2006 mais toutefois inférieur au consensus qui le donnait à 5,73 milliards.

Le leader britannique du crédit immobilier, qui a également dévoilé un plan d’investissement de plus de trois milliards de livres sur trois ans dans la technologie et le personnel afin d’améliorer la qualité de service et de réduire les coûts, a aussi annoncé un programme de rachat de titres pouvant atteindre le milliard de livres.

Le directeur général Antonio Horta-Osorio a dit que 2017 avait été une “année emblématique” pour la banque, redevenue entièrement privée après avoir été renflouée en 2008 par 20,5 milliards de livres de deniers publics au plus fort de la crise financière internationale.

“Nous avons à nouveau réalisé une année de fortes performances financières avec des bénéfices et des retours meilleurs (...) et avons bâti la plus importante et la mieux notée des banques numériques du Royaume-Uni”, a-t-il déclaré.

Malgré son plan d’investissement axé sur le personnel et les technologies numériques, la banque affirme qu’elle n’oublie pas son réseau d’agences, dont beaucoup ont néanmoins mis la clé sous la porte depuis la crise financière.

La stratégie de Lloyds est une manière de s’adapter à une nouvelle réglementation qui oblige les banques à ouvrir à leurs concurrentes et aux “fintechs” les données de leur clientèle, afin de développer la concurrence sur ce point précis.

La banque a précisé qu’elle numériserait 70% de ses procédures d’ici 2020, ce qui doit lui permettre d’abaisser le rapport des charges aux revenus vers le seuil des 40% contre 46,8% en 2017.

Le ratio de fonds propres CET1 était de 15,5% avant restitution de capital.

La banque propose un dividende en hausse de 20% à 3,05 pence par action.

Le groupe bancaire a par ailleurs indiqué avoir provisionné une charge de 1,65 milliard de livres en 2017, dont 600 millions au titre du quatrième trimestre, liée au dédommagement des clients auxquels avaient été vendues des polices d’assurance (PPI) dans des conditions litigieuses.

Au total, les provisions liées aux PPI auront totalisé 18,675 milliards de livres.

L’action, qui a ouvert en hausse de 2,5% en Bourse de Londres, a ensuite réduit ses gains. Elle prenait 1,94% à 69,17 pence vers 11h40 GMT, deuxième hausse du Footsie, qui reculait de 0,18% au même moment.

Wilfrid Exbrayat et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below