February 20, 2018 / 3:07 PM / 8 months ago

LEAD 2-Airbus optimiste pour la chaîne d'approvisionnement de l'A350

(Nouvelle version, actualisée avec A320neo)

par Alexander Cornwell

TOULOUSE, 20 février (Reuters) - Airbus a fait état mardi de progrès dans la résolution des problèmes des moteurs Pratt & Whitney, qui empêchent la livraison de certains de ses A320neo, et il a donné un nouveau signal laissant entendre qu’il envisage d’augmenter la production de son biréacteur A350.

Le directeur des programmes, Didier Evrard, a déclaré à la presse qu’Airbus pourrait faire face à plus de 10 livraisons d’A350 par mois, l’objectif que l’avionneur vise d’ici la fin 2018 en dépit de récents retards dans la chaîne d’approvisionnement.

“Je pense que notre premier objectif était d’arriver là. Après ça, il y aura une autre décision pour aller plus loin ou en rester là”, a-t-il dit à Toulouse, en marge de la cérémonie organisée pour la première livraison de l’A350-1000, la version élargie de l’A350 dotée de moteurs plus puissants, à la compagnie Qatar Airways.

“La chaîne d’approvisionnement sera certainement en mesure de faire face à une augmentation de cadence. C’est une décision à prendre avec la chaîne d’approvisionnement et nous nous assurerons qu’elle y est prête”, a-t-il ajouté.

Le président exécutif d’Airbus Tom Enders a déclaré la semaine dernière qu’une décision serait prise cette année sur l’éventuelle augmentation de la production de l’A350, en concurrence avec le 787 et le 777 de Boeing.

Interrogé sur le problème décelé sur des moteurs Pratt & Whitney qui équipent certains A320neo, Didier Evrard a répondu : “Nous progressons avec Pratt & Whitney sur la solution à ce problème, qui est un petit problème à l’échelle de la flotte.”

Il a ajouté qu’il était “un petit peu trop tôt” pour dire dans quel délai une solution serait identifiée et mise en place.

Tom Enders a déclaré la semaine dernière que les livraisons des appareils concernés par le problème pourraient reprendre en avril.

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a publié le 9 février une directive d’urgence imposant des restrictions à l’utilisation de plusieurs appareils de la famille A320neo récemment livrés en raison d’un problème sur des moteurs Pratt & Whitney d’une même série. Airbus a suspendu la livraison des avions concernés.

Didier Evrard a également déclaré qu’Airbus cherchait à s’assurer de nouveaux acheteurs pour son très gros porteur A380, confronté à une demande limitée.

La compagnie Emirates a récemment confirmé une commande pouvant aller jusqu’à 36 appareils, de quoi maintenir le niveau de production actuelle de l’A380 (un demi-avion par mois) pendant que l’avionneur cherche d’autres acquéreurs.

Le directeur général de Qatar Airways, Akbar al Baker, a déclaré que la compagnie n’entendait pas pour le moment exercer son option sur trois A380.

La compagnie du Golfe a commandé 37 exemplaires de l’A350-1000 et prévoit d’en recevoir six d’ici la fin de l’année. Elle a fait savoir qu’elle pourrait aussi décider de convertir certaines commandes d’A350-900 en A350-1000.

En Bourse, l’action Airbus a enregistré en séance un nouveau plus haut historique (97,47 euros) avant de clôturer sur un gain de 2,21% à 96,99 euros. (Avec Tim Hepher Dominique Rodriguez, Matthieu Protard et Jean-Michel Bélot pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below