February 19, 2018 / 10:00 AM / 6 months ago

Reckitt rate le consensus en 2017, le titre chute

LONDRES, 19 février (Reuters) - Le groupe britannique de produits de grande consommation Reckitt Benckiser a fait état lundi d’un bénéfice 2017 inférieur aux prévisions et a prévenu que les conditions d’activité difficiles sur les marchés développés et la hausse du prix des matières premières devraient se poursuivre, ce qui pèse sur son cours de Bourse.

Au quatrième trimestre, les ventes du fabricant du préservatif Durex, de l’antalgique Nurofen et du désinfectant Lysol sont toutefois ressorties en hausse et conformes aux attentes. Le groupe a dit prévoir une accélération de celles-ci cette année après un exercice 2017 mouvementé.

Reckitt a noté une amélioration de la performance de Mead Johnson, le spécialiste américain de la nutrition infantile qu’il a racheté pour 16,6 milliards de dollars (15,6 milliards d’euros) l’an dernier. Il prévoit désormais des synergies de 300 millions d’euros au lieu des 250 millions annoncés lors de cette acquisition.

Le résultat de Reckitt sur l’ensemble de l’année 2017, la plus mauvaise performance de son histoire, n’a cependant pas atteint le consensus fixé par les analystes. La marge bénéficiaire, en baisse, a été pénalisée par un contexte difficile en matière de prix sur les marchés développés et une hausse du coût des matières premières, une tendance qui devrait se poursuivre à court terme selon Reckitt.

L’action recule de 5,39% à la Bourse de Londres à 9h40 GMT, la plus forte baisse du Footsie et des indices paneuropéens Stoxx 600 et EuroFirst 300.

Au quatrième trimestre, les ventes à périmètre comparable ont progressé de 2%, pratiquement conformes à l’estimation moyenne des analystes d’une croissance de 2,1%, à la faveur d’une bonne saison pour les traitements de l’état grippal.

Les ventes de Mead Johnson ont augmenté de 3%, leur deuxième trimestre de croissance après neuf trimestres de repli. Reckitt a également été moins affecté par certains éléments non récurrents, comme l’échec du lancement d’un produit et un scandale de sécurité en Corée du Sud, qui avaient pénalisé ses ventes sur les trimestres précédents. Le groupe a été aussi victime d’une cyberattaque l’an dernier.

Les ventes comparables sont stables sur l’ensemble de l’année, en ligne avec les prévisions de la société. Le bénéfice par action ajusté des activités poursuivies s’est établi à 316,9 pence, en dessous de la prévision de 318,9 pence des analystes.

La marge d’exploitation ajustée a diminué de 70 points de base à 27,1%.

Pour 2018, Reckitt prévoit une croissance de son chiffre d’affaires de 13 à 14%, avec des ventes comparables en hausse de 2 à 3%. (Martinne Geller Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below