February 19, 2018 / 5:00 AM / 10 months ago

La croissance des exportations japonaises reste soutenue

TOKYO, 19 février (Reuters) - Les exportations japonaises en signé en janvier un 14e mois consécutif de hausse grâce aux livraisons à la Chine de voitures hybrides et de composants électroniques, signe que la demande mondiale continue de soutenir la croissance de l’économie japonaise.

Les exportations ont augmenté de 12,2% sur un an le mois dernier, après 9,3% en décembre, montrent les données publiées lundi par le ministère des Finances.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à une hausse de 10,3%.

Selon ces mêmes économistes, les exportations devraient demeurer bien orientées au cours des prochains mois grâce à la forte demande en produits semi-conducteurs.

Le renchérissement du yen et les tendances protectionnistes aux Etats-Unis, qui pourraient s’accentuer à l’approche des élections de mi-mandat en novembre, risquent cependant de peser à moyen terme sur la tendance.

La confiance des constructeurs japonais s’est d’ailleurs sensiblement dégradée en février par rapport au mois précédent, selon un sondage Reuters Tankan publié lundi.

Pour l’heure, les exportations continuent à bénéficier de la demande en Chine, premier partenaire commercial du Japon. Elles ont bondi de 30,8% sur un an en janvier, tirées par les produits semi-conducteurs, les moteurs automobiles et les voitures hybrides.

Les exportations vers les Etats-Unis n’ont pour leur part augmenté que de 1,2% le mois dernier, grâce notamment à l’acier, soit un ralentissement par rapport aux 3,0% de décembre. Les exportations de voitures ont reculé de 3,9%.

L’excédent commercial avec les Etats-Unis a ainsi enregistré un second mois consécutif de baisse, à 349,6 milliards de yens (2,65 milliards d’euros).

Les importations globales du Japon ont augmenté de 7,9% sur un an en janvier, une progression inférieure à la hausse de 8,3% attendue par les économistes.

La balance commerciale japonaise affiche un déficit de 943,4 milliards de yens (7,14 milliards d’euros), un peu moins que les 1.000 milliards attendus. Le Japon enregistre ainsi son premier déficit commercial en huit mois.

Tetsushi Kajimoto Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below