February 16, 2018 / 11:03 AM / 9 months ago

LEAD 1-Walmart veut prendre 40% de l'indien Flipkart-sources

(Actualisé avec détails sur l’offensive de Walmart dans l’e-commerce et sa position en Inde)

par Sankalp Phartiyal

BOMBAY, 16 février (Reuters) - Walmart discute d’une prise de participation de plus de 40% dans le groupe indien de commerce électronique Flipkart, ce qui le mettrait en concurrence directe avec Amazon dans la troisième économie d’Asie, a-t-on appris vendredi de deux sources proches du dossier.

Si l’opération est menée à son terme, il s’agirait de l’une des acquisitions les plus importantes jamais effectuées à l’étranger par le géant américain de la distribution.

Walmart envisage d’acheter des actions actuelles et nouvelles de Flipkart, qui devrait lui ouvrir ses livres de comptes dès la semaine prochaine, ont précisé les sources.

On ignore pour le moment les modalités d’un éventuel accord mais Flipkart était valorisé à plus de 12 milliards de dollars (9,57 milliards d’euros) quand le fonds Vision Fund lancé par le japonais SoftBank Group et l’Arabie saoudite a pris environ un cinquième de l’entreprise l’an dernier pour 2,5 milliards de dollars.

Un porte-parole de Flipkart a déclaré que l’entreprise ne commentait pas les rumeurs ou les spéculations. Un représentant de Walmart basé en Inde s’est abstenu pour sa part de tout commentaire.

L’opération permettrait à Flipkart de mieux concurrencer Amazon, qui s’est engagé à investir cinq milliards de dollars en Inde, notamment dans le secteur de l’alimentation en ligne.

Pour Walmart, un accord lui permettrait d’ouvrir un nouveau front sur le commerce en ligne face à Amazon, sur un marché indien qui devrait connaître une croissance rapide pour représenter environ 200 milliards de dollars dans dix ans selon les estimations de Morgan Stanley.

Le numéro un mondial de la distribution multiplie les investissements dans le commerce en ligne, avec notamment le rachat en août 2016 du distributeur en ligne Jet.com pour environ 3,3 milliards de dollars. Le mois dernier, Walmart et le japonais Rakuten, propriétaire en France du site Priceminister, ont annoncé qu’ils allaient lancer un service en ligne de livraison de produits alimentaires.

“Aussi gros que soit (Walmart), Amazon a rongé une part importante de ses revenus et je pense (...) qu’il considère l’Inde comme le plus important marché possible (pour rivaliser avec Amazon)”, a déclaré l’une des sources.

Walmart a essayé pendant des années d’entrer sur le marché indien mais est resté confiné à une activité de vente de gros en raison des restrictions sévères encadrant les investissements étrangers. Le groupe exploite actuellement 21 magasins de “cash-and-carry” en Inde.

Les investisseurs actuels de Flipkart sont notamment le fonds spéculatif américain Tiger Global Management, le groupe technologique chinois Tencent Holdings, le site américain de ventes aux enchères eBay et le géant américain du logiciel Microsoft. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below