February 15, 2018 / 12:16 PM / 6 months ago

Vers une grève dans les usines Skoda en République tchèque

PRAGUE, 15 février (Reuters) - Les syndicats des usines de Skoda Auto en République tchèque ont annoncé jeudi avoir entamé les préparatifs d’une grève potentiellement longue après le rejet d’une offre salariale qu’ils jugent insuffisante.

Les détails de l’offre n’ont pas été dévoilés mais les syndicats la qualifient de “ridicule” dans un communiqué commun, expliquant que la revalorisation proposée ne suffirait pas à couvrir le taux d’inflation d’un peu plus de 2% du pays et qu’elle est en outre conditionnée à une nouvelle organisation du travail.

Un porte-parole de Skoda Auto, filiale de l’allemand Volkswagen, s’est refusé à tout commentaire sur l’état des négociations.

Skoda, devenu la deuxième marque la plus rentable de Volkswagen en termes de marge opérationnelle, a accru ses ventes mondiales de 6,6% en 2017, au nouveau record de 1,2 million de véhicules.

Les grèves sont rares en République tchèque, pays qui a le plus faible taux de chômage de l’Union européenne grâce entre autres à la bonne santé de son industrie automobile.

Les usines de Skoda ont réalisé à elles seules 60,7% de la production industrielle tchèque en 2017. Le constructeur a aussi des sites de production en Chine, en Inde et en Russie.

Hyundai et TPCA, coentreprise entre Toyota et PSA Peugeot Citroën, ont également des usines en République tchèque. (Robert Muller, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below