February 14, 2018 / 3:48 AM / 8 months ago

LEAD 1-La croissance japonaise a ralenti au dernier trimestre 2017

* PIB du T4 : +0,5% l’an, contre +2,2% au T3 (+0,9% attendu)

* En rythme trimestriel, PIB : 0,1% c. +0,6% (+0,2% attendu)

* C’est néanmoins le 8e trimestre consécutif d’expansion (Actualisé avec précisions)

par Stanley White

TOKYO, 14 février (Reuters) - La croissance économique japonaise s’est établie à 0,5% en rythme annuel sur le trimestre octobre-décembre 2017, portée par l’investissement et des dépenses de consommation, mais en ralentissement plus net que prévu, selon les chiffres publiés mercredi par le gouvernement.

Au troisième trimestre, l’économie japonaise avait affiché une croissance de 2,2% en rythme annuel.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une croissance de 0,9% pour le dernier trimestre 2017.

D’un trimestre sur l’autre, le produit intérieur brut (PIB) est en hausse de 0,1%, alors que le marché tablait sur une croissance de 0,2%. La croissance trimestrielle avait été de 0,6% au troisième trimestre 2017.

“Les principaux chiffres sont un peu plus faibles que prévu, mais il ne faut pas trop s’en inquiéter”, estime Yoshiki Shinke, chef économiste au Dai-ichi Life Research Institute.

“Les investissements et la consommation reprennent. Les exportations sont également solides. D’autres données récentes sont également bonnes. On ne risque guère de se tromper en disant que l’économie est en plutôt bonne forme.”

Il s’agit de fait du huitième trimestre consécutif d’expansion de l’économie japonaise. La plus longue période de croissance, de 12 trimestres, a eu lieu entre avril-juin 1986 et janvier-mars 1989, quand le Japon était vers les plus hauts de sa bulle spéculative.

TENDANCE DE REPRISE

Depuis son retour au pouvoir fin 2012, le Premier ministre conservateur Shinzo Abe a engagé d’importantes réformes économiques et sociales. Elles visent notamment à encourager l’investissement des entreprises, à libéraliser le marché du travail et à faire entrer plus de femmes dans la population active.

“L’emploi et les revenus des ménages continuent à s’améliorer tandis que le moral des ménages se redresse. La consommation des ménages devrait continuer sur une tendance de reprise”, a déclaré à la presse le ministre de l’Economie, Toshimitsu Motegi.

La consommation des ménages, qui représente deux tiers du PIB, a augmenté de 0,5% d’un trimestre sur l’autre, alors qu’elle avait baissé de 0,6% entre juillet et septembre. Le marché attendait une hausse légèrement plus faible de 0,4%.

Les Japonais ont acheté plus de téléphone mobiles, d’automobiles et sont davantage allés au restaurant, indique le gouvernement.

Les investissements, en hausse pour le cinquième trimestre d’affilée, ont augmenté de 0,7% entre octobre et décembre par rapport au trimestre précédent, soit moins que prévu par le marché (+1,1%).

Le responsable régional des investissements chez UBS Securities, Daiju Aoki, s’est dit “un peu inquiet” de la mollesse des salaires

Le salaire réel a reculé de 0,4% au quatrième trimestre, sa première baisse en trois trimestres.

“Je suis aussi inquiet d’un effet de richesse négatif provenant de la baisse de la Bourse”, a ajouté Daiju Aoki.

Les données dans leur intégralité :

here (Stanley White; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below